Empreinte généalogique de la fratrie..

Publié le par Péris Angélique

Dans le livre "des Frères et des soeurs" de Martine Barbault et de Catherine Gestas, j'apprends que Mercure en conjonction à mon Noeud Sud semble directement liée à l'ancestralité et s'accompagne bien souvent d'une thématique fraternelle particulière et prégnante au sein de la généalogie. Il est dit : " Cette toute puissance de la fratrie dans la lignée peut se vivre au travers d'histoires plus ou moins complexes avec à la clé l'ambivalence (amour-haine), qui se répercutent sur plusieurs générations."

L'histoire pourrait remonter au temps de mon AGP paternel, peut être même plus loin. Comme elle peut remonter à ma GM maternelle qui a du souffrir de l'absence et de la préférence du frère décédé avant sa naissance. Seulement dans ce contexte là, on parle sur plusieurs générations, ce qui ne m'est pas possible pour l'instant de savoir, seul un travail en profondeur pourra nous donner des élements novateurs.

Il semblerait qu'au cours d'une partie de chasse, mon AGP paternel est été tué accidentellement par son frère, laissant une femme seule avec ses trois enfants dont mon GP paternel qui était âgé d'à peine 18 mois. Avant de décéder, l'AGP paternel a souhaité qu'il ne soit fait aucun mal, ni aucune histoire à son frère, et que c'était la faute à "pas de chance", un malheureux accident dont le frère n'était nullement coupable.

Il semblerait que dans la fratrie familiale du côté de mon GP paternel, ils étaient 3 enfants, 2 garçons et une soeur. Du côté de ma GM paternelle, ils étaient aussi 3 enfants, 2 soeurs et un frère. A eux deux, ils n'ont fait qu'un enfant, mon père. En plus de moi, il aura un autre garçon.

Du côté maternel, mon AGP et AGM ont eut 2 enfants, dont un décédé à l'âge de 7 ans d'un anévrisme. Ma GM maternelle sera un enfant de remplacement. Mon GP maternel avait une soeur, et marié à ma GM maternel, ils ont eut, a eux deux 3 enfants, 1 garçon et deux filles. Mon oncle maternel a eut 3 enfants, ma tante, une seule fille et ma mère, une fille et un garçon. Moi, je n'ai eu qu'un garçon.

La fratrie est réelle et existe bien dans cette famille. Positionné en signe du Lion, Mercure parle de fierté, d'intelligence brillante, d'égocentrisme, d'arrogance, de rivalité, de place "au soleil", montrant ainsi le frère ou la soeur "ROI", celui qui est prêt à écraser les autres consciemment ou inconsciemment pour avoir le regard des parents tourné vers lui, une question aussi de préférence et de différence. En aspect à Mars et à Jupiter natals, il peut s'agir de communication violente, agressive de jalousie et de rivalité. L'esprit de compétition peut prendre naissance selon le comportement des parents vis à vis de leur deux enfants. Ici on parle de comparaison à l'autre, ce qui fait que l'on peut toujours être tenté de se mesurer au frère ou à la soeur, créant des conflits qui peuvent aussi se traduire dans la vie sociale, entre amis ou collègues. Les sentiments occillent entre le scepticisme et la croyance de se sentir guidé ou de guider soi même le "frère", ce qui peut faire douter de sa confiance en soi, l'autre est tellement "tout et trop"... C'est comme s'il ne pouvait pas y avoir deux Soleils qui brillent en même temps, l'un doit briller plus que l'autre, il doit ramener les honneurs plus que l'autre à la famille, il est plus intelligent, plus savant, plus doué, plus intérressant, il doit être le centre du monde, du monde de ses parents... Car finalement, on parle de frère, de garçon, car dans cette famille est mis sur pied d'estalle, et n'est reconnu que le sexe masculin, le fils, le frère, le garçon dont on colle l'image d'un "garçon" gentil attentionné auprès de ses parents, chaleureux, protecteur et aimant... 

Quelle est donc l'histoire des frères et des soeurs de cette famille?

Je reviendrais au fil de mes recherches sur ce post pour agrémenter de mes trouvailles cet articles qui j'espère pourra expliquer la thématique pour moi et ma famille mais aussi pour tout ceux dont leur Mercure est conjoint à leur Noeud Sud...

Merci ;-)

 

En cours de recherche...

 

Empreinte généalogique de la fratrie..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article