Le non désiré...

Publié le par Péris Angélique

J'ai pris conscience d'une chose gigantesque qu'on ne nous enseigne pas à l'école et encore moins dans la vie de tous les jours. Les enfants désirés et aimés, réussissent mieux leur vie et sont plus armés pour affronter la vie, ont moins de difficultés qu'un enfant qui n'a pas été désiré et que l'on a voulu "faire passer", par acte authentique ou seulement en pensée. A tous les enfants non désirés, abandonnés, laissés pour compte, maltraités et autres, à ceux-là, une blessure indélibile restera gravée à jamais en eux, blessure qui chercheront toute leur vie à fermer, à compenser, et à refermer en vain. Et même si cet enfant se bat "bec et ongles" et essaye de s'en sortir, il aura toujours plus ou moins, des obstacles plus durs, plus difficiles à surmonter, avec aucunes garanties de réussite derrière. Disons que l'adaptation sociale de l'enfant et en lien avec le rejet de la mère et par rejet, on parle d'enfant dont la naissance n'a pas été souhaitée. Je ne vous parle pas non plus de l'abandon du père ou du soit disant géniteur, senti comme une thahison, "un laissé" pour compte. 

Comment l'enfant qui a été maltraité, critiqué, jugé peut-il se créer une place sociale, lorsque sa famille ne lui en laisse aucune? Comment peut-il évoluer et être heureux lorsque rien autour de lui ne le guide dans ce sens? Il ne rencontrera que des personnes qui le rejettent, ou pour des histoires plus dramatiques, des personnes aussi critiques et malveillantes que ceux qui l'ont éduqué. Il se battra sa vie durant à essayer non pas d'avoir une place au soleil, chose qui ne lui est pas possible tant qu'il restera dans ces énergies d'auto-destruction, mais d'avoir déjà la crème solaire, cela lui sera amplement utile pour se parer des "coups" qui viennent de partout.

Comment faire confiance en la vie et en ce qu'elle vous apporte? Comment vivre parmi les siens lorsque rien ne vous sourit? Adulte, Il se retrouve tout seul parce qu'il ne trouve pas l'appui souhaité. Il est tellement différent de la lignée de sa mère ou de son père même si les 2 réunis font ce qu'il est aujourd'hui, et même s'il est rattaché par des mémoires transgénérationnelles, ce n'est qu'une partie de ce qu'il incarne en tant qu'individualité, car, il est bien plus encore. Ces mêmes mémoires qui l'empêchent de construire sa vie parce qu'un jour avant de s'incarner il s'est dit : "Je suis capable de surmonter tout ça, parce que dans la lumière tout est amour et tout est faisable, je bénirais ma mère et je bénirais mon père, ainsi que tous mes ancêtres de part et d'autre, je porterais sur moi l'histoire de toute mon "Ascendance" afin d'alléger leur peine, leur souffrance, quitte à mettre ma vie "en suspens" pendant bien une décennie et à vivre par procuration la leur, par fidélité familiale et parce que dans la lumière j'aime ma famille, j'aime leur énergie, leur lumière, même si j'ai des comptes à régler de vies passées. Je soulagerais ma "descendance" qui du coup, vivra plus "léger" parce que j'aurais pris le poid en moi et sur moi. Je serais assez forte pour leur envoyer tout l'amour nécessaire à leur compréhension, conscientisation et évolution, ensemble nous composerons et nous rendrons nos histoires plus fluides, ensembles nous réglerons notre karma familial, car dans l'amour tout est faisable et tout est guérissable." Oui, mais ça, c'était avant l'incarnation !!! Car une fois incarné, cela se passe pas du tout comme ça. La matière est tellement dense, les coeurs sont tellement fermés, la vie est tellement dures pour certains. Tout le monde ne nait pas égaux devant l'adversité, pauvres, riches, heureux, aimé, malheureux, chanceux, seul ou avec pleins d'enfants, stéril ou malade, dans la tristesse et la mort, avec un karma lourd ou un secret familial, un deuil non résolu ou la honte d'avoir tout perdu socialement, la vie offre à qui veut rivaliser un éventail de possibilité que seul, l'être interréssé pourra atténuer, et guérir, s'il trouve les moyens de se remettre en questions, et de comprendre son histoire. Car, de son histoire familiale, il pourra comprendre se qu'il vit et pourra définitivement boucler la boucle en mettant en lumière ses fidélités inconscientes ancestrales et gérer du mieux possible à résoudre son karma.

En réalité beaucoup d’entre nous ont vécu des « drames » dans la matrice et mis en place des processus de réparation psychique inconscients et évolutifs, des scénarios de survie pour tenter d’être aimé ou reconnu. On passe une majeur partie de notre évolution de vie à la passer du mieux qu'on peux, teinté bien souvent de l’amertume du destin que l’on subit et de l'incompréhension de toute cette mascarade. Et l'autre moitié peut commencer à prendre place, durant un parcours thérapeutique dans la conscience grandissante de la destinée que l’on choisit d’incarner. Car, le véritable chemin de guérison consiste en toute sécurité à transformer ces croyances limitantes et en retrouver et accepter le sens. 

Le sens véritable est donc de retrouver l'estime de "soi", prendre sa place, redonner à chacun sa part de responsabilité et déculpabiliser, trouver un sens à sa vie et se libérer enfin pour retrouver la joie de vivre, la légéreté et commencer enfin à s'épanouir.


Christine Louveau, dans "La libération des mémoires prénatales et de la naissance" dira : " en découvrant une autre vision de son histoire prénatale où chaque étape a un sens, en transmutant les décisions limitantes et leurs cortèges émotionnels en droit à Vivre, compassion et amour de soi, l’être accède à un champ de conscience élargi où peuvent fleurir les réalisations et murir l’ouverture du cœur et la Joie. Il retrouve les clefs d’un itinéraire sur mesure que son âme avait prévu pour franchir un bond significatif dans son évolution". 

Finalement, "On ne peut pas empêcher les oiseaux de malheur de tourner au dessus de nos têtes; mais on peut toujours les empêcher d’y faire leur nid" - Proverbe chinois

Comme le ver à soie, tu as tissé un cocon autour de toi.
Qui peut te sauver ?
Brise ton cocon et sors-en tel un magnifique papillon,
Telle une âme libre.

Swami Vivekananda

Le non désiré...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article