Rétrospective rapide..

Publié le

Depuis que j'ai quitté la grande ville pour m'installer à la campagne, je n'ai cessé de me créer aux travers de mes activités, alliant courage, efficacité, volonté, ténacité, liberté, et indépendance. Je n'étais motivée que par une seule chose, la passion!

La passion de créer et le plaisir de me faire plaisir en décidant de faire un jardin potager d'où je tirais des pots de confitures et des plantes aromatiques pour après aller les vendre sur les marchés. La passion de "nourrir" les autres en devenant restauratrice d'un restau/pizzéria en leur proposant des produits de qualités et un service de dégustation de thés et tisanes accompagné d'explications sur les propriétés des plantes. La passion de me "dépasser" en ouvrant soudainement un magasin Biologique, produits naturels, produits du terroir, et de bien-être. Guider et accompagner les gens vers une alimentation plus saine, une santé plus naturelle, et tout un coté de mieux être et "d'ésotérisme", pour leur faciliter la vie. La passion d'aller encore plus loin pour me prouver à moi-même que j'étais capable de créer ce qui motive mon coeur depuis une dizaine d'année, la création d'un "centre de Bien-être", regroupant des soins, des massages, des programmes amincissants et sportifs, pour finir par une pizzèria à emporter, l'appat du gain!!!

Il ne m'a fallu que 9 ans pour tout créer et tout détruire, à l'image des 9 mois qu'il faut pour qu'une femme enceinte puisse mettre au monde sa "merveille". A l'aube de mes 43 ans, je suis en train d'accoucher de "moi-même" pour donner naissance à la vrai "Angélique", à la messagère. Pas la fille de maman, ni de papa, encore moins celle qui porte les douloureux deuils ou secrets familiaux, et encore moins celle dont l'égo est surdimensionné et qui croit que la réussite lui appartient, encore moins, celle qui pendant ces 9 ans a cru pouvoir batir un empire en voulant évoluer dans la matière et le matériel. C'est la perte, les fermetures ou abandons et clôtures d'activités, tout le relationnel de copinage et de clientèle qui m'a poussé à me retrouver aujourd'hui dans ce que l'on appel la "traversé du désert". 

Qu'est ce que la "traversé du désert"? 
C'est cet espace plus ou moins long que l'on aborde dans notre vie lorsqu'on arrive vers les 43 ans, qui clôture les "années de personnalités" et qui nous ont permis de nettoyer notre vie passée et nos anciennes vies. C'est une période trés difficile à passer parce que lorsque l'on regarde plus loin, on ne voit rien, c'est la vacuité la plus totale. Il s'agit de rester le plus serein possible, de se poser dans l'ici et le maintenant et de se déconnecter de tout se "faire". Il s'agit d'équilibrer à présent ce Masculin Sacré avec son Féminin Sacré, qui lui ne demande qu'à être dans l'écoute, dans l'intuition, et la réceptivité, il ne demande qu'à "être".

Comment cela se traduit Astrologiquement?
Lorsque j'ai crée ma première entreprise en Juin 2006, de confitures, de plantes aromatiques, de thés et de tisanes, Saturne, la planète des "limitations, des restrictions et des responsabilités" transitait ma maison X, maison de la "vocation professionnelle". Période de redéfinition de moi-même au niveau professionnel et social, cette énergie me demandait d'intégrer les responsabilités inhérentes à cette planète (intégrité et responsabilité) sous peine de devenir un énorme blocage à mon évolution, de ralentissement, de freins à mes élans, exercé par une autorité extérieure. Je pense avoir passé l'épreuve sans trop d'accrochages.

En Juillet 2007, Saturne me poussait à me redéfinir, à trouver ma place dans le "groupe", et à m'intégrer, par son transit dans ma maison XI, maison des "relations socio-professionnels et des amis". Mon relationnel s'est donc agrandit. Saturne envisageait pour moi une restructuration ou une reconversion qui soit plus en accord avec mes idéaux.
Je quitte donc les marchés fin Janvier 2009 et je m'associe avec un "collègue" pour ouvrir un restaurant/pizzéria. Une trés mauvaise entente s'installe, colère, manipulation, blocage, désarroi, frustration et tristesse, je décide de revendre mes parts en Mai 2009, lorsque Saturne redevient direct et je décide d'aller cette fois vers mes vrais idéaux, la création d'une boutique biologique.

Lorsque Saturne transitait ma maison XII (Septembre 2009), maison d'un "passé lointain et karmique", Saturne me demandait de lâcher prise et de m'ouvrir à une dimension plus large de la vie, plus universelle et plus invisible, et en même temps, d'effectuer un bilan du passé. J'ai commencé à faire quelques soins énergétiques dans ma boutique, mais, je me suis trés vite enfermée dans une relation amoureuse exclusive, et j'ai tout laissé tombée pour n'être qu'avec l'être aimé. Aïe...

En passant sur mon Pluton natal et sur ma Lune Noire, Saturne m'ouvre déjà la porte à autre chose, je suis à la fin d'une étape de vie, prête à repartir pour autre chose. Les épreuves me guettent, je me renferme dans mon union. Octobre 2010, je me mets en "ménage" avec mon compagnon, lorsque Saturne transite sur mon Uranus natal, me privant de "liberté" consciemment et voulu et m'engageant donc sur une voie nouvelle, l'union a quelque chose de karmique.

Janvier 2011, en passant sur mon ascendant Balance, Saturne me fait me sentir enfermé dans ma liberté d'action. Avril 2011, en rétrogradant à nouveau dans ma maison XII, on s'investit et on s'isole dans le travail en acquérant un fond de commerce (1er lourd crédit) de pizzèria à emporter, c'est le début de l'enfermement. Et parce qu'on ne se sent pas assez prisonnier, on décide d'agrandir le magasin Biologique en déménageant (juin 2011) et en achetant un pas de porte (2ème crédit). Et, parce qu'on ne s'arrête pas en si bon chemin, on prend une personne que l'on sort du "resto du coeur" pour lui donner un poste et un contrat au magasin afin de me libérer certaines heures pour rejoindre mon compagnon à la pizzéria et l'aider aux heures des repas. Le Soleil natal de cette personne est opposé au Transit de Saturne dans cette même maison XII de mon thème (relation karmique) et se trouve dans ma maison VI, maison du "travail et de la santé", m'annonçant une des crises existentielles qui me secoura particulièrement. Depuis ce jour, nous sentons que le sort ne nous est en rien favorable, que tout est difficile à atteindre, que tout s'acharne contre nous, que des obstacles se dressent sur notre route, il fallait se battre contre ce que la vie nous mettait sur notre route. Personnes ne nous aident, et certains se serviront de notre naïveté pour nous écraser, nous évincer jusqu'à nous faire précipiter dans "les abîmes" de nos peurs, de nos angoisses... La perte d'enthousiasme nous guette, l'abattement, ainsi que la dépression.

Jusqu'en Octobre 2012, et après avoir traversé nombres d'obstacles, fatiguée, épuisée et démotivée, mais gardant à l'esprit que chaque difficulté agit comme des expériences non insurmontables mais comme faisant preuves d'apprentissages pour acquérir la maturité souhaitée, 
une crise existentielle s'installa dans mon union, fin du couple, on se sépare en bon terme, mais on continue à travailler ensemble.

Au lendemain de la "fin du monde" prévu pour le 21 décembre 2012, nous fermions les portes du magasin Biologique (et du centre de bien-être) définitivement, lorsque Saturne transitait le signe des Scorpion, annonçant la perte, le dépouillement, la destruction. On s'est donc retrouvé avec un crédit sur les bras qu'il fallait continuer à payer à fond perdu et un stock sur les bras. Mais comme une destruction n'arrive jamais seule, et ayant signé un contrat avec notre employée pour la pizzéria en 2012, sous l'influence d'une opposition du transit d'Uranus sur son Pluton natal en Mars 2013, lui fit retirer les soupapes d'un trop plein professionnel injustifié et nous explosa en plein service et en pleine saison, nous plantant un dimanche soir, et nous claquant la porte pour ne plus jamais revenir. La crise "destructrice" continuait son cheminement petit à petit, nous avons dû faire face à une employée peu scrupuleuse, qui non seulement de nous faire contrôler par l'inspection du travail, a mis la médecine du travail sur notre dos, nous avons dû justifier de notre bonne foi. Elle s'était mise en arrêt maladie pour incompatibilité d'humeur, pour trop de pression et de boulot (16h/semaine), elle qui, une heure avant de claquer la porte, fumait sa cigarette et buvait son café avec nous, tout en rigolant aux éclats. Jupiter depuis le mois de Juillet venait de passer dans sa maison de "l'amour", elle venait de rencontrer quelqu'un, elle ne voulait plus travailler, elle voulait rester chez elle et nous trainer en justice pour nous soutirer de l'argent. Mais, plutôt que de nous en parler, elle a préféré se comporter de la sorte, ahhh, "karma" quand tu nous tiens!!! ;-)

Le choc a été terrible, tout ce que nous avions batti était en train de s'écrouler comme un jeu de carte. Saturne en Scorpion, nous amène à détruire tout ce qui n'est plus aligné et si on ne prends pas les devant, Saturne s'en charge. Volontairement, Saturne me demande et m'oblige à faire un retour en arrière, un retour sur moi-même afin que je devienne responsable de la conséquence de mes actes.

L'instrospection a été vite faite, il me fallait des à présent me séparer de toutes ces contraintes, de toutes ces chaines, il fallait que je me déconstruise de tout, que je me sépare de tout, que j'ouvre une bonne fois pour toute cette cage dorée dans laquelle je m'étais enfermée. Il fallait que je retrouve ma liberté totale, ma liberté d'être. On pris la décision de vendre le dernier maillon de la chaine, le fond de commerce de la "pizzèria à emporter".

Saturne entrait dans ma maison II, maison des "finances", fin Octobre 2013 annonçant des restrictions financières depuis Janvier 2013, on était pas encore sorti de la galère. Une diminution de nos entrées d'argents, nous rendis instables amenant avec elle, peur, tracas, angoisse, on ne pouvait se sortir un semblant de paye qu'en période saisonnière et encore, une somme dérisoire vu le temps et le travail que l'on faisait et qui correspondait à une moyenne de 600 euros (6 mois sur 12). Le moral était vraiment en berne, l'état psychologique au plus bas, la période a vraiment été destabilisante et traumatisante.

Le 31 Mai 2014, lorsque Jupiter transite le signe des Cancer et est conjoint à ma maison X (vocation professionnelle), et au trigone de Saturne dans ma maison II (finances), nous signons un acte d'achat/vente nous libérant enfin de cette "prison" mais perdant 35000 euros sur notre prix d'achat. La libération ausi jouissive et intense qu'elle aurait dû être, nous laissa un goût amer de destruction et de perte de toute notre identitée sociale et professionnelle, mais aussi personnelle, plus aucun repère. Il allait falloir se reconstruire.

Criblée de quelques factures de-ci, de-là, non seulement on avait vendu à perte, mais il fallait en plus sortir la modique somme de 5000 euros supplémentaire, pour clôturer une EURL avec un certain bénéfice, nous qui ne nous étions pas payé depuis le mois de Mars 2014. Sans argent, sans revenu, et c'est toute notre construction personnelle qui est en danger. Mère d'un enfant de 17 ans, cela met à mal mon équilibre, et je dois assumer une telle charge sans que cela joue sur l'équilibre de mon fils.

Nous sommes le 10 Juillet 2014, et il y a encore des problèmes financiers. La banque n'a toujours pas gelé le crédit en attendant que le notaire le solde, il faut attendre entre 3 à 5 mois pour espérer récupérer le peu, s'il en reste. Pendant ce temps, des frais sont prélevés sur le compte qui est rendu inexploitable et inutilisable, le prêt impayé bloque toutes transactions. La banque traine, a besoin d'autorisation, c'est un truc de fou, on n'a jamais vu ça...

Résultat ! Malgré tous ces obstacles, la seule chose positive qu'il faut retenir c'est que toutes ces expériences aussi douloureuses soient-elles, m'ont permise de rechercher un sens à ma vie, de décider de changer de voie et de faire évoluer mes principes de vie.

Aujourd'hui, je ne sais pas ce que je vais faire de ma vie, mais, je sais ce que je ne veux plus, ni, ce que je ne veux plus être. Je souhaite revenir à l'intérieur de moi, et auprès de mon fils. Rester à la maison, me ressourcer, et me requinquer. Pour le reste, je vais attendre 
que les diverses opportunités veuillent bien s'ouvrir à moi pour me permettre d'aller vers de nouveaux horizons.

Merci ;-)

Rétrospective rapide..

Que vais-je devenir ? 
(En bleu pour confirmer ou pas en date du 19/07/14)
(En rouge pour confirmer ou pas en date du 28/07/14)

Aujourd'hui, Dimanche 1er juin 2014, Jupiter (planète d'expansion) vient à peine d'entrer dans ma maison X (maison de la destinée ou de la vocation professionnelle) et représente presque toujours une évolution professionnelle ou n'importe quel type d'accomplissement, ce qui pour moi correspond à la vente du fond de commerce, et à la libération. Conjoint à mon milieu du ciel, le transit de la Lune parle de changement et conjointe à mon Soleil natal, je vais pouvoir mettre certaines choses en lumière, et m'affirmer plus facilement.

Le transit de la Lune Noire dans cette même maison et conjoint à mon Mercure natal, me permet de me remettre en question socialement ainsi qu'au niveau de mes ambitions. Il va falloir que je réévalue mes objectifs pour trouver une nouvelle orientation. (Ok, j'ai bien réévalué mes objectifs, et je sais ou je veux aller maintenant.) Ce transit devrait apporter de nouvelles relations plus proches de mes intérêts. (Rien pour l'instant!)(Les seules que j'ai pu rencontrer ont oublié ce que le mot équilibre, harmonie, partage, conscience veulent dire, elles ont l'air de tirer la corde que vers elles, donc, très peu pour moi). Peut-être envisagerais-je une nouvelle formation, ou une reprise d'étude? A méditer.. (En quelque sorte, je m'auto-forme au Transgénérationnel).(J'envisage de réfléchir sur quelque chose d'énergétique pour rentrer encore plus dans le Transgénérationnel, celà suit son court.)

Le transit de Mars (planète d'action, d'énergie et de volonté) toujours dans ma maison XII (passé lointain et mystique) m'aide et me donne l'énergie nécessaire dans mes recherches, recherche généalogique, astrologique, analytique, sur ma vie et sur ce que je souhaite accomplir. (Je suis en train de faire mon arbre généalogique et de prendre toutes les renseignements auprès de la famille)

Conjoint à mon Uranus natal, j'ai besoin d'un souffle nouveau, d'un grand renouvellement, d'air frais, et surtout d'aller de l'avant. (Oh, ça c'est sûr !! ) Je suis déterminée à avancer et à lâcher tout ce qui entrave mon chemin, (c'est vrai, je travaille avec un Métakinésiologue)(Je demande à l'Univers de me trouver la maison adéquate, spacieuse, lumineuse avec de bonnes énergies pour envisager un futur déménagement) à prendre de bonne décision (Je ne souhaite plus faire de rencontre bidon, tout ça parce que ces personnes se disent "connectées" et que par désir de me rapprocher de personnes qui ont les mêmes buts que moi, l'univers me met sur le chemin des gens avec lesquels j'apprends à perfectionner mon intuition, mon écoute et surtout ce que je ne veux plus) et à me consacrer entièrement à l'Astrologie, par exemple. (C'est ce que je fais!)

Lorsque Mars transitera ma maison du Moi intime aux alentours du 27 juin 2014, je serais plus apte à prendre des décisions immédiates et sans hésitations. (J'ai décidé de ne plus prendre ou accepter un travail par peur de manquer et qui me faisait faire n'importe quoi. J'accepte et je guérie mes peurs pour me permettre de recevoir la meilleure opportunité).

Le Noeud Nord transit ma maison I (maison du moi intime) est va m'obliger à prendre les choses en main, à faire preuve d'initiative et de combativité. Je vais devoir avancer par moi-même, par mes propres capacités pour évoluer sur ma nouvelle voie. (Apprentissage par mes propres moyens de l'Astro-transgénérationnel, qui je sais maintenant est "ma nouvelle voie").

C'est sans oublier sur la prévention du transit de Saturne (planète des limitations et des responsabilités) dans ma maison II (maison des finances) qui m'invite à rester prudente par rapport à l'argent et à gérer mes finances avec sagesse. (Ouhlala, oui...) En rétrogradation jusqu'au 21 juillet 2014, ce transit m'invite à réévaluer mes limitations, mes frustrations afin de les transformer et de les adapter à ce que je souhaite devenir. Conjoint à mon Jupiter natal, ce transit va m'aider dans les différentes étapes de mon évolution jusqu'à trouver une issue favorable, ou en tout cas jusqu'à ce que je trouve un équilibre tant psychologique que professionnel. La dernière étape qui est la clôture de ma formation Astrologique que j'ai débuté en 2011 peut m'apporter ses fruits, peut être même être gratifiée par mon professeur (j'ai intérêt à m'y mettre alors). (Oui à ce jour, j'ai toujours pas repris mes cours, peut être à partir du 21 Juillet lorsque Saturne repassera en direct. A confirmer). (Je ne confirme pas, on est le 28/07, et je manque d'énergie pour me remettre à étudier, mais comme je ne veux pas me faire violence, j'attends qu'à l'intérieur de moi, tout soit ok, pour que je me remette dedans, peut être au mois d'Août, qui sait?)

Uranus (planète de changement rapide et impulsif) est conjointe à la cuspide de ma maison VII (maison des association, de l'union et du couple) et en dissonance avec ma Vénus natale dans ma maison IX (maison des voyages et des hautes connaissances), me prévient de toutes associations sous cet aspect qui pourraient être mouvementées et très instables dans le milieu dans lequel je souhaite évoluer. (Je confirme, comme dit plus haut, ce n'est pas le moment d'envisager de faire quoique ce soit avec les gens que je rencontre en ce moment, l'énergie est certes très instable.)

Enfin, mon évolution passe aussi par le transit de Mercure dans ma maison IX, qui m'anime de lointain, de déplacement, et de voyage, d'ouverture intellectuelle et d'idées élevées. (Oh que oui, je bouge, je me déplace, j'ai envie d'espace, de nature, de voyage, mais bon, je me contenterais pour l'instant de petit déplacement..)

Voilà, une nouvelle route m'attend, pleine de richesse, de nouveauté et de prise de décisions. Il n'y a plus qu'à faire et à être.. ;-) (Je suis entièrement d'accord.)

Rétrospective rapide..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article