Trouver un sens à sa vie..

Publié le par Péris Angélique

Qui ne s'est pas demandé un jour quel sens il pouvait donner à sa vie? Pas dans ces moments ou l'on "dort à moitié" obnubilié par la vie de tous les jours et ou l'on est pas présent à notre conscience. Ou, l'on part travailler, manger, rigoler, flirter, en vacances, ou l'on "sclérose" sa conscience et ses réflexions devant son poste de télévision, ou l'on "tue" son temps devant internet et ou l'on devient complètement "sénile" 24h/24 sur son profil Facebook. Encore moins à s'endormir devant de grands débats politiques ou à "jacasser" avec ses amies ou ses "potos" à refaire le monde, ainsi que ses fiches de paye...

Non!! Dans ces moments de la vie ou votre âme soucieuse de votre devenir vous fait traverser les "nuits de l'âme", vous fait cottoyer l'ombre de ce que vous êtes et vous plonge dans l'obscurité la plus totale. Dans ces moments ou votre conscience est "éguisée" et profite de ces moments de lucidité pour se remettre en question et se demander, "quel sens je dois donner à ma vie?"

Dans ces moments-là, une fois que vous avez retiré toutes futilitées, il reste un grand vide dont on a déjà parlé dans un post "le vide ou la maison VIII", pour "créer sa vie" et lui donner un sens. Pour qui vit-on, et pourquoi? Que faire pour que notre passage sur terre vaille vraiment la peine? Il y a ceux qui ni pensent même pas et ceux qui se cherchent inlassablement. Certains mettront un point d'honneur à concentrer leur vie sur l'affectif, leur famille, d'autre leur boulot, leur art, leur passion, certains donneront un sens en sacrifiant leur vie pour une cause humanitaire, pour un pays, tous, ont su remplir ce vide et apporter leur "pierre" à l'édifice. Bien évidemment ce sens à toujours une connotation "spirituelle" empreinte de "sagesse", ou l'on donne de "soi" pour faire avancer le monde.

Il est notre véritable chemin, notre "vocation", la raison même de notre existence. 

Et puis, il y a ceux qui ne trouvent pas, qui ressemble à des "pélerins" perdu sur le chemin et qui tourne en rond faute de ne pas entrevoir une lueur dans cette obscurité. Ils ont emmagasiné tout plein d'informations, de stages, de formations, ils ont tellement de connaissances que leur coupe déborde de "richesse". Mais même avec cela, ils se retrouvent dans l'incapacité d'avancer et de trouver leur vrai vocation.

Cette vocation peut être trouvée grâce à l'analyse de votre thème et des croix de votre arbre de vie Astrologique comme vu dans le post sur "mon Astro-transgénérationnel". Mais lorsque le voile de notre conscience semble si épais qu'il ne laisse passer aucunes informations, il faut d'abord vider sa "coupe" de toutes ces connaissances, vider son esprit de tous ces faux semblants et de tous ces faux buts dans lesquels nos familles ou notre entourage nous ont enfermé. Il faut "vider" son esprit pour se donner l'opportunité de "voir" et de ressentir la réponse. Lâcher tout ce que vous avez entendu de "vos parents" du style : "toi, tu aurais du être boulanger parce qu'on est une famille de boulanger de père en fils, ta vrai vocation est la-dedans." "Ta vrai vocation c'est le chant, car tu as la même voie que ta mère, qui elle n'a pas pu le devenir parce qu'elle a du élever tout un tas de gosses." "Tu devrais savoir jongler avec les finances, gagner de l'argent, vendre, acheter, parce que l'on est une famille ou le patrimoine fructifie à chaque entreprise. Ta vocation c'est l'argent!!!", etc, etc.., adopté votre situation et tout ce que vous avez toujours entendu dire sur vous et lâchez tout, débarrassez-vous de tous ces préjugés, libérez-vous de ce que vos ancêtres vous ont collé comme étiquette, et qui vous empêche de trouver votre "véritable sens".

Cherchez au fond de vous ce qui vous inspire, ce qui fait vibrer votre "âme", même si vous pensez que cela n'est pas réalisable, peut importe, si cela fait parti de votre chemin, tout se mettra en place en temps et en heure, mais n'abandonnez pas.
Bien souvent notre passion peut découler de notre "vocation", comme on peut aimer venir en aide aux gens qui souffrent, ou bien d'autres choses que seul les profondeurs de notre coeur en détienne la clé. Bien souvent cela raisonne tellement en nous qu'à chaque fois que l'on évoque le sujet, on est transporté par une énergie qui soulève les montagnes, une énergie créatrice, une énergie de bien-être et d'excitation. La voilà votre "vocation", il n'y a plus qu'à... 

Regardez, MOI, cela fait plus de 10 ans que je nourrie au fond de moi ce projet de "centre". J'ai voulu anticiper sur sa réalisation, j'ai voulu abandonné croyant que je perdais mon temps, j'ai voulu tout envoyer "pété", tout recommencer, l'oublier, chercher autre chose, mais, non!!, rien n'y fait, je suis faîtes pour ça et lorsque certaines situations de ma vie me confronte à mon projet de vie, tout ce que je croyais enfoui en moi, refait surface et m'anime à nouveau d'une énergie incroyable, preuve que j'ai trouvé ce "sens" mais pas la façon de le mettre en place, en tout cas pour l'instant, mais c'est parce que pour moi, il se fait à plusieurs et que je n'ai pas rencontré les gens avec qui je dois "composer".

Revenons au sujet ;-)

Lorsque j'étais sur Toulouse et lors d'un stage en développement personnel, la personne nous fit fermer les yeux et nous amena dans une sorte de méditation et de réflexion de notre vie. Il nous demanda de nous projeter à la toute dernière heure de notre vie, lorsque l'on est dans notre lit entouré des gens que l'on aime et que l'on sent la vie nous quitter. Dans cette projection, il nous demanda de nous voir vieux et vielle, avec de nombreuses expériences de vie qui composent tout ce que l'on est sur notre lit de mort, et il nous demanda de regarder en arrière, de regarder notre vie et d'en faire un bilan. Est-elle bien remplie? Avez-vous fait vraiment tout ce que votre âme vous inspirait? 
Avez-vous des regrets? C'est surtout cette dernière phrase qui souleva en moi un trop plein d'émotion. Non, biensur que non, je ne me suis pas réalisée, je n'ai pas trouvé ce qui pouvait apaiser mon âme et mon coeur, j'ai tellement de chose à vivre. Je veux donner un sens à ma vie, apporter ma touche personnelle à ce grand édifice de l'évolution, je veux me REALISER..

Et bien croyez-le ou non, 5 mois après, je quittais Toulouse pour les Hautes-pyrénées, mais vous connaissez déjà la chanson. 

Bien souvent, il ne faut pas grand chose pour trouver un sens à sa vie, si on prend le temps de regarder à l'intérieur de "soi". On peut se faire aider bien sûr mais on peut aussi écouter le "coeur" de notre existence, trouver un fil conducteur et remonter tout le long pour aller s'abreuver au puit dont tout découle. Cela demande beaucoup de réflexion, de ressenti, d'intériorisation, de patience avec soi-même et de beaucoup d'amour de "soi".

Car, c'est l'amour de "soi" et l'envie de tout mettre en place pour répondre à l'appel intérieur qui nous amène petit à petit à trouver le véritable sens de notre existence. L'important est que vous soyez bien dans votre vie, bien dans votre lieu, bien dans vos relations, bien dans toutes vos décisions pour incarner ce que vous êtes venu accomplir quoique cela puisse être.

Mais n'abandonnez pas, continuez encore et encore à chercher, car, je vous assure que lorsque vous avez trouver ce pour quoi vous êtes fait, vous ne verrez plus la vie de la même façon, quelque chose en vous à transcender le simple fait de croire que vous êtes sur terre que pour faire vivre le "métro-boulo-dodo".

Alors, tous à l'intérieur de nous et trouvons le véritable sens de notre vie..

Merci ;-)

Trouver un sens à sa vie..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article