Ce que nos enfants ont hérité de nous..

Publié le par Péris Angélique

Lorsque l'on compare la carte astrologique de notre enfant avec la notre, il y a des éléments qui ne peuvent pas passer inaperçu. Comme pour toute synastrie astro-transgénérationnelle, l'on va d'abord s'intéresser à la Lune, pour savoir ce que notre enfant attend réellement de sa mère et de son affection, puis du Soleil/Saturne pour savoir ce qu'il a reçu du père et comment il est en phase avec l'autorité, nous pouvons voir les différentes planètes qui s'harmonisent ou au contraire qui se tiraillent, ainsi que celles dont l'énergie est bloquée (planètes rétrogrades) et par comparaison, nous pouvons donc voir si nous avons les mêmes planètes rétrogrades, ce qui nous donnera un indice sur la façon dont nous-même les avons dépassé ou les lui avons transmise.

Je ne vais pas ici faire une analyse approfondie, je vais juste prendre des exemples pour que vous puissiez comprendre et conscientiser les diverses interractions qu'il peut y avoir entre nous et notre enfant.

Lorsque notre enfant a vu le jour à une certaine date, dans une ville et à une heure précise, c'est parce que son âme soucieuse de son évolution a choisi ce jour spécifique propre à son devenir et à sa transformation. Cela veut dire que toutes les conditions sont réunis pour que l'enfant puisse non seulement épurer son karma, mais aussi dépasser ses travers, tout en développant ses potentialités, le but étant d'affiner de plus en plus sa conscience et de se rapprocher davantage de l'amour de "qui il est". Il va nous choisir nous, parce qu'il aura besoin de notre façon d'aimer, même si nous même, n'arrivons pas à lui donner ce qu'il attend, nous avons en nous toutes les potentialités qu'il recherche. Nous lui aurons donné un père présent, absent ou une présence de remplacement, mais c'est parce que son âme aura recherché ces conditions. Il faut savoir que l'enfant qui arrive, vient au monde en véhiculant son énergie du Noeud Sud, c'est à dire qu'en lui sont activée toutes les énergies d'une vie passée et que bien souvent, sans vouloir dire tout le temps, ses parents se comporteront inconsciemment avec lui en phase avec son karma.

Je m'explique !!

Je suis née avec un Noeud Sud en Lion et en maison X. Ce qui veut dire que non seulement j'ai un fort besoin de reconnaissance, mais qu'en plus j'affirme une certaine indépendance, pouvant en imposer de par ma prestance et ma présence, préférant que ce soit les autres qui viennent à moi, car j'ai besoin d'être un centre, d'être aimé vu et reconnu, etc.. Cette énergie là me vient d'une vie passée et à ma naissance je vais baigner encore la-dedans, au moins jusqu'à ce que je comprenne ma vie et que je me remette en question et que j'évolue. Pour certain, la transformation peut avoir lieu plutôt, d'autres vers la trentaine lorsque Saturne sera en conjonction à lui-même et qu'il sera nécessaire de faire un bilan de sa vie ou plus tard lors d'un carré croissant ou d'une opposition à Saturne natal, crise de la quarantaine. Ainsi pour me conforter dans ce que j'ai pu ramener d'un passé karmique, mes parents m'ont élevé comme une petite princesse, robe à volants, chignon à boucle, tenue toujours très petite fille, l'idole des adultes. Je les faisais rire, ils avaient le regard tourné vers moi, je faisais tout pour attirer leur attention, bref, ensemble, ma famille et moi continuions d'alimenter ces vielles énergies. Cela allait même jusqu'à recevoir une éducation stricte, et des phrases du style, "tu ne peux compter que sur toi même", "ne demande rien à personnes", "on est jamais mieux servi que par soit même", "fonce, individualise-toi, soit le maître.." etc, etc, tous ce qui finalement m'éloignaient de mon Noeud Nord en Verseau, qui lui me demande de m'ouvrir aux autres, de composer avec eux, de me fondre dans la masse et d'apporter ma pierre à l'édifice. Ainsi lorsque l'enfant devenu adulte s'aperçoit qu'il n'arrive pas à atteindre et à maintenir ce Noeud Sud, il est donc tenté de se remettre en cause et d'aller vers son Noeud Nord. Mais pour ça, il faut vraiment qu'il prenne conscience qu'il fait fausse route et ça, ce n'est vraiment pas évident. En ce qui me concerne, c'est grâce à l'astrologie que j'ai su qu'il fallait que je change et que je transforme ma vision de moi-même et de mon éducation pour espèrer retrouver le chemin de mon âme. Encore aujourd'hui, j'ai de temps en temps des poussées d'individualisme et de besoin de reconnaissance que j'essaye de travailler, mais les événements extérieurs me remettent vite fait à ma juste place. C'est pas facile de se débarrasser des mauvaises habitudes ;-)

Loin de connaître tout cela à l'époque, j'ai moi même élevé mon fils dans l'énergie de son Noeud Sud en Poisson. Trés intériorisé, très réceptif, imperméable et hyper sensible, j'ai éduqué mon fils dans une esprit de médiumnité, de soins énergétiques, de contacts spirituels, il me voyait tirer les cartes, faire du pendule, dès qu'il avait mal quelque part, je lui faisais un soin énergétique, bref, j'étais complêtement dans son énergie passée et je maintenais et faisais évoluer sa vie et la mienne dans son Noeud Sud. Ok, en grandissant il s'est vite détaché de tout ça, me faisant comprendre que c'était du "pipo", même si une part de lui a baignée dans cette énergie, il garde au fond de lui toutes ses potentialités qu'il sera amené à ressortir ou pas selon sa propre évolution, car son Noeud Nord lui demande du concret, de l'analyse, de la réflexion, le sens du devoir, le respect des règles etc..

C'est la première chose qu'il faut comprendre et conscientiser. Mon fils a vite compris, même si aujourd'hui je l'aide sur son chemin, contrairement à moi, ou j'ai bien du attendre au moins mes 33 ans que ma conscience commence à s'aiguiser pour comprendre qu'il fallait que je descende de mon pied d'estalle dont je m'étais mise toute seule, mais qui me rassurait parce que je ne connaissais que ça et dont mes parents m'avaient bercé lorsque j'étais enfant.

D'autre part, lorsque je compare mon thème à celui de mon fils, je m'aperçois qu'il a les mêmes planètes rétrogrades que moi (Jupiter, Neptune) et il a en plus, Mercure, Saturne et Uranus (peut être une problèmatique de Saturne en lien avec son père?) qui sont elles aussi rétrogades. C'est à dire que lorsqu'il est venu au monde, loin de maîtriser les énergies liées à ses planètes, loin d'en comprendre le sens, loin d'avoir pû modifier mon énergie en allant vers ce qu'elle me proposait, et me faisant souffrir dans ma vie de tous les jours, j'ai transmis à mon fils ces énergies bloquées et dont je n'ai pas réussi à comprendre et à utiliser dans leur pleine potentialité. Je tiens à préciser qu'en astrologie karmique, ces planètes rétrogrades sont ramenées d'une vie passée ou l'énergie de ce qu'elles représentaient avait été employé à mauvais escient ou en excès. Alors qu'en astrologie transgénérationnelle comme expliqué dans le post "Planètes rétrogrades" du 11 Août, elles évoquent donc une sorte de conditionnement, parce qu’un événement n’a pas été parlé, assimilé, intégré dans le clan familial. On peut rester sur un regret, une nostalgie, un ressentiment, un vide qui ne peut se résoudre à laisser de la place au nouveau, quelque chose qui serait verrouillé de l’intérieur et qui s’oppose à la fluidité et c’est cette fluidité là qu’il s’agira de retrouver. Ce sont les énergies qui n'ont pas été intégrée par la famille. 

Bien évidemment, j'ai donc transmis à mon fils transgénérationnellement parlant un Jupiter rétrograde qui m'a été transmis par ma mère elle-même, mais dont mon frère n'a pas reçu l'énergie bloquée parce qu'il est arrivé à un âge ou ma mère (39 ans) avait une position sociale avantageuse et qui la satisfaisait aussi bien matériellement que financièrement. D'un point de vue karmique, il a dû utiliser l'énergie de Jupiter à bon escient ce qui fait qu'aujourd'hui il est pharmacien et que moi par exemple au même âge je tirais la langue et la ceinture sur un porte monnaie vide et un appartement très épuré matériellement parlant, ma mère m'ayant eût à 23 ans.

De plus, dans la vie instable dans laquelle j'essayais d'évoluer, mon état d'esprit lorsque je mis mon fils au monde était quelque peu bafoué. Ma foi, mes aspirations ne trouvaient pas écho dans le monde extérieur, ma confiance en moi, si tant est que j'eû confance en moi, était ébranlé et peu active, mon Neptune rétrograde me demandant de m'éloigner de cette vie qui ne me correspondait pas, ou l'illusion et les tromperies devaient certes m'aider à user de discernement, pour m'imprégner d'un idéal, ou d'une spiritualité. Ainsi, c'est avec cet état d'esprit que mon fils est venu au monde répondant parfaitement à un karma ancien ou à des mémoires transgénérationnelles qui viendrait de ma grand-mère maternelle. Il devra donc avec un Neptune rétrograde se tracer une ligne de conduite plus en adéquation avec ses aspirations.

Ok, voyons maintenant si je réponds activement à ses attentes affectives maternelle. Sa Lune est en Cancer et cette Lune demande et réclame un amour maternel intrinsèque, il a besoin qu'elle soit là, de sa présence, de son attention pour lui. Comme il est pour moi un "bébé médicament" (à lire dans le post "articles" sur le couple transgénérationnel), c'est à dire qu'il a été conçu pour répondre à mes manques et à mes attentes affectifs, toute mon attention est tournée vers lui. Une fusion s'est installée entre lui et moi, mais je dois rester vigilante pour ne pas l'étouffer. En travaillant sur moi depuis longtemps, j'ai bien compris que cet enfant n'était pas ma propriété privée, et que mon rôle était juste de lui donner de bonnes bases éducatives et de respects, mais aussi d'ouvrir les portes de son devenir, de le guider et de l'aider dans sa vie pour qu'il puisse un jour atteindre l'épanouissement de son âme et remplir le rôle qu'il s'est choisi.

Ayant un karma a régler avec son père et avec l'autorité, il me faudra être vigilante pour lui donner tous les outils nécessaires à cette transformations, surtout que sa Lune Noire natal est sur son Soleil natal, et dans la maison VIII, des crises et des transformations, l'obligeant à rassembler ses forces soit pour s'affirmer et se construire une identitée indépendemment de l'image de son père soit pour rejeter en bloc tout ce qui le ramène à lui.

Bref, vous aurez bien compris que la façon dont on vit, agit, se comporte, dont on réfléchi, dont on prend conscience des choses et dont on arrive à intégrer la leçon pour pouvoir évoluer, dépend grandement de son propre niveau de conscience et de l'envie de progresser sur son chemin de vie, mais aussi de toutes les expériences qui nous composent, de nos erreurs karmiques et passées, des mémoires transgénérationnelles invisibles, de ce que l'on vit et de notre état d'esprit au moment ou on les vit, lorsqu'on décide d'enfanter, de prolonger une part de nous qui réunira un masculin et un féminin, en espérant donner le meilleur de nous-même sans trop lui plomber sa vie, sans trop lui donner du fil à retordre, sans trop lui transmettre nos casseroles.

Mais pas de panique, quoique l'on ait pu transmettre à ses enfants, voyez toujours le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide et c'est par votre amour et votre compréhension des choses que vous pourrez guider vos enfants vers ce qu'il y a de plus meilleur en eux. Et cela commence par la prise de connaissance de toutes leurs potentialités astrales et des "valises" qu'ils portent sur leur dos quelques soient la façon dont ils les portent..

Merci ;-)

Ce que nos enfants ont hérité de nous..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article