Le Destin de Romy Schneider selon l'astro-transgénérationnel

Publié le par Péris Angélique

Le Destin de Romy Schneider selon l'astro-transgénérationnel

Romy Schneider est née le 23 septembre 1938 à 22h05 à Vienne, de son vrai prénom Rosemarie qu'elle tient de ses deux grand-mères, Rosa et Maria, elle est donc Balance ascendant Cancer.

Comme tous les Cancer ou ascendant Cancer, elle porte en elle les mémoires familiales, mémoires passées et ancestrâles, et c'est en grande partie ce qui constitue la carapace du petit crabe qu'elle devra porter sa vie durant, si elle n'arrive pas à s'en détacher. Car le Cancer est fidèle à sa famille quoi qu'il puisse vivre, c'est comme si des liens invisibles le rattachaient à son "clan". Il revient toujours auprès de siens, ils sont l'abreuvoir dans lequel le Cancer va se rassasier. Il est tourné inlassablement vers cette famille qu'elle lui apporte bien-être ou malheur, il devra de toute façon s'en affranchir s'il souhaite poursuivre son cheminement.

Avant de s'incarner, le "clan familial" de Romy, lui demandait d'incarner le projet-sens du Taureau qui demande de posséder, de produire, de construire, de se stabiliser et de s'enraciner. Il lui faut trouver des repères, stables et ne pas en changer. Il lui demande de s'appuyer sur les habitudes, les traditions et les coutumes. Bref, de trouver la sécurité. Positionné en maison XII (qui parle à elle seule de potentiel familial non réalisé ou de secret transgénérationnel), on lui demande de trouver au fond d'elle-même la paix et une certaine harmonie de vie. D'exploiter un certain potentiel logé au fond d'elle-même et de trouver la patience, la résistance devant les épreuves qu'elle pourrait subir au cour de sa vie, et d'essayer de ne pas se bloquer dans son attitude signe de non retour en arrière. Mais surtout d'incarner l'énergie des Gémeaux dans son autre partie de vie, c'est à dire de se relier, de communiquer et de s'adapter. Mais, il lui est aussi demandé de trouver la "Maîtrise de soi", d'être patiente à toutes épreuves et de trouver sa propre endurance. Maîtrisé par sa Vénus en maison V (l'amour), elle devait continuer à perpétuer l'amour des "arts", le rêve et le romantisme, aimer passionnément et intensément.

Le foyer de Romy (maison IV en Vierge) est chargée en planètes dîtes personnelles, montrant ce que les ancêtres dévoilent de leurs racines, leur langage, leur croyance et leur transmission familiale. Les choses de la vie quotidiennes sont bien organisées, la vie familialle ordonnée, on analyse, on réfléchi, car les racines familiales ont besoin d'être concrêtes, la vie au foyer doit être méthodique avec un esprit travailleur. On peut parler de précision, de minutie et d'exactitude avec le souci d’être juste et d'essayer de toujours préserver la bonne entente, c'est d'ailleurs ce que l'on demandera dans cette famille d'artiste, de la précision. Cette maison IV prend racine dans les premiers décans de la Vierge dévoilant le côté "physique" de ce foyer. Ici, on assiste à un foyer très concret, assez matérialiste, et très fragile sur le plan sentimental. Par cette position, son "clan" lui confère de grandes capacités intellectuelles, un esprit bouillonnant, on aime converser, échanger des idées. C’est le décan de l’aboutissement.

Sa Mère, l'actrice Magda Schneider de son vrai prénom Maria Magdalena semblait agréable, aimée de tous, toujours élégante et de bon goût. (Lune en Balance). Elle avait besoin d’échanges et de partages, de cottoyer une vie associative, et de donner à sa vie un environnement social ce qu'elle fera très bien puisqu'elle deviendra comédienne et chanteuse Allemande de l'époque. Elle devra gérer une problématique entre sa vie de femme et de mère, et aura du mal à investir son enfant de tout l'amour "maternel" car elle se sentira pas mal investie par sa vie professionnelle. (Lune dissonance Vénus). Elle confiera de ce fait Romy à ses parents maternels. La maternité pour Magda n'est pas une fin en soi, plutôt adepte d'émancipation féminine, de liberté et d'indépendance (Lune dissonance Uranus). Montrant un comportement "marginalisé" de par ses fréquentations au cercle d'Adolf Hitler, Romy rêvait surement d'une mère plus "conforme". Elle n'en est pas moins nourricière, protectrice, chaleureuse et épanouie. Elle en impose par sa prestance et sa présence, (Lune bon aspect Jupiter) et prends pas mal de place dans la psyché de Romy. D'ailleurs, aussi "lumineuse" soit-elle, elle n'en reste pas moins autoritaire jouant le rôle du père et de la mère surtout depuis son divorce avec l'acteur et père de Romy, Wolf Albach-Retty. (Lune conjoint Soleil), avec qui elle aura aussi un autre enfant et frère de Romy, Wolf-Dieter. Empreinte de fantaisie, de mystère, elle se révèle à Romy sous un aspect de fantaisie ou bien des fois l'échange verbal n'est pas nécessaire, car une symbiose émotionnelle a pu se tisser entre mère et fille, les rendant même fusionnelles. (Lune conjoint Neptune). Romy a pu idéaliser sa mère, surtout lorsqu'elle était jeune. Mais avec le temps, cette symbiose pourrait virer entre "amour et haine", ou angoisse, culpabilité et ressentie inconscient peuvent assombrir le lien. Romy se posera pas mal de questions sur les relations qu'entretenait sa mère avec le "Reich", et planera sur sa vie sans vraiment avoir pu trouver de réponses. De part sa position en Fond du Ciel, la Lune semble nous montrer une famille matriacarle se positionnant comme le centre de l'attention et de l'attraction. Les femmes de cette lignée sont, semble-t'il, toutes artistes, issues de la "comédie", même la grand-mère maternelle de Romy, Maria née Meier-Hörmann, (comédienne ambulante).

L'influence du père de part la position de son Soleil natal en Fond du Ciel, parle d'un père présent dans son foyer, tiraillé aussi entre sa vie d'acteur et familiale, mais qui exerce un certain rayonnement que Romy incarnera à merveille dans tout ce qu'elle fera. Sa position sociale d'artiste fera de lui aux yeux de Romy, un homme affirmé, amoureux de la vie, peut être même bon épicurien, aimant la vie, et la bonne chair, surtout féminine. (Bon aspect Soleil/Jupiter). Même marié et père, il conservera un esprit indépendant, passionné par sa profession et l'aménera à faire passer sa vie de famille en seconde position (Dissonance Soleil/Uranus). Il est ressenti par Romy comme un père puissant, peut-être même admiré, ou la place des non-dits prend tout son sens. Mais, il est surtout question "d'identification" au Soleil et donc au père, ce qui lui causera problème dans ses relations de couple, car à l'image de la fusion paternelle, elle recherchera cette même fusion avec ses partenaires. Peut être un père séducteur, plus concerné par ses propres plaisirs que par l'amour qu'il attribue à sa fille Romy (Dissonance Soleil/Vénus). Elle en portera d'ailleurs les stigmates dans sa relation à Alain Delon avec qui elle cherchera à construire un amour solide et constructif pendant que lui en pleine ascension de sa gloire trouvera déjà refuge dans les bras d'une autre à qui il lui fera des enfants et l'épousera. La conjonction Soleil/Neptune montre surtout un père qui brille par son absence, un artiste, un personnage qui a certes sa part de fantaisie ou de sensibilité mais dont la présence n'est pas toujours au rendez-vous. Cela suffit amplement à Romy pour qu'il soit idéalisé et mystifié et c'est ce qu'elle cherchera dans Delon, un idéal d'homme, un homme "rayonnant d'absence".

Son foyer, sa famille parle d'une énergie (Mars en IV) qui est mise à disposition du foyer de Romy. Elle a pu être transmise par son Grand-père paternel (officier Impérial) en Autriche. 
Elle doit se démener pour son foyer, mettre toute en "branle", le mener avec enthousiasme et la venue d'enfants est souvent très attendue. C'est donc dans sa sphère privée que l'on peut apercevoir ses capacités d'actions. Cette configuration correspond à des familles qui ont batties leur vie autour de cette énergie de "foyer familial". Pour être accepté dans cette famille, il faut se battre pour son foyer à l'image de ses ancêtres. Il faut innover, créer et ne pas manquer de curiosité. Trouver un équilibre entre ses désirs et ses sentiments et trouver une alliance entre l'action, la raison et la durée. (Mars en aspect à Uranus/Saturne et Vénus). Mercure dans cette même maison lui octroie un tempéramment plus extraverti dans son "chez soi", cadre sécurisé ou elle peut échanger et communiquer, plutôt qu'à l'exterieur ou elle peut se montrer effacer ou désintéresser avec une note de timidité. Elle lui confère un intérêt pour ses racines familiales, son passé et ses ancêtres. Neptune, maître de son Milieu du Ciel en Poisson, dans cette même maison, donne une forte notion de dépendance au milieu familial, à l'ambiance qui y règne mais aussi à sa vocation. Tout son comportement sera donc à l'image de ce qu'elle vivra chez elle. Ici placé, Neptune peut supposer que la vie familliale de Romy enfant, fût bien souvent désorganisée, idéalisé, mais c'est dans son "chez soi" qu'elle pourra manifester son idéal, peut être à travers, l'art, la religion, le rêve ou l'inspiration. Ainsi, lorsqu'elle incarna son rôle dans le film "la passante du sans-souci", elle se servira de la souffrance d'avoir perdu son fils pour donner toute la profondeur à son personnage. Neptune parle aussi de secrets, de non-dits dans le foyer qu'il faudra que Romy convienne de renouer avec l'essence des dîtes planètes pour les laisser se déployer et offrir toutes leurs potentialités. Elle devra sortir des pièges de cette "famille enfermante" par un silence ou un idéal autant que de la peur d'abandon.

Dans cette recherche astro-transgénérationnelle, l'on distingue des planètes rétrogrades qui sont comme d
es comportements répétitifs associés aux rétrogradations et qui peuvent être compris comme un désir inconscient de retourner vers le passé, peut-être vers d’anciennes détresses, dans l’espoir de les révéler et de les guérir. On peut les voir comme une quête de ce qui a été omis, un désir de combler un vide, une recherche d’aboutissement, toutes tentatives visant inconsciemment à terminer une situation ancienne. Jupiter, Saturne et Uranus sont rétrogrades et permettront ou pas, à Romy de retrouver le chemin de l'intériorisation pour reconnaître les liens ancestraux agissant en elle et pour l'aider à conscientiser leur fonctionnement. Elle devra donc comprendre pourquoi elle subie des pertes sur le plan social qui n’ont pu être intégrés dans une logique de sens, réflechir sur la place de chacun dans l’arbre généalogique, sur le sens de sa venue au monde, pour élaborer un espace intérieur afin d’y accueillir et développer en soi cette dimension-là. Elle devra essayer de comprendre ce qu'elle a pu ressentir concernant l'instance paternelle (regret ou absence) pour reconsidérer l’exigence qu'elle a vis-à-vis d'elle-même et des sanctions qu'elle s'impose. Elle devra aussi réfléchir sur le dépassement ou la transgression des règles établies dans l’arbre généalogique, sur le respect de l’individualité de chacun, pour recontacter sa propre liberté intérieure et oser l’exprimer.

Pour approfondir l'analyse, nous devons nous intéresser à CHIRON, véritable "porte des mémoires ancestrales", il se trouve chez Romy dans sa maison I ou son ascendant en Cancer. Il désigne le lieu d'une influence psychogénéalogique, dont Romy aurait dû prendre, ou a dû prendre conscience pour ouvrir la voie à Uranus qui lui suggère de découvrir en quoi elle est "unique" et non pas rester dans la création génétique des désirs refoulés de ces ancêtres. Il est un poid, une charge lourde à porter et surtout à transcender pour évoluer.

Dans l'ascendant, l
a condition nécessaire pour Romy pour pouvoir développer le sens de l’autonomie sera probablement d’apprendre à se concentrer sur elle-même pour se forger un désir personnel. Il existe donc un déséquilibre affectif dans la cellule familiale qui pousse un parent (en Cancer = la mère) à envahir Romy de désirs qui s'opposent à ceux de Romy elle-même. C'est comme si inconsciemment sa mère voulait prendre le pouvoir sur l'enfant Romy. Ceci devant l'amèner à accepter de vivre des périodes de solitude et de réflexion personnelle pour se retrouver, faire le point sur ses véritables envies, et pour savoir ce qu'elle veut vraiment. Dans ce contexte familial, l'enfant  Romy connaîtra des difficultés à se démarquer des influences d'un milieu où elle se sent comprimé par l'ego envahissant des parents, qui finalement pensent plus à leur propre satisfaction égoïste, l'enfant Romy n'étant dans ce cas qu'une projection vivante du parents. Avec cette position, il existe une prise de conscience à effectuer afin d'assumer sa différence, au vu de la morale ambiante, du « qu'en dira-t-on ». Et, c'est bien ce qu'à fait Romy en choisissant la France pays d'accueil pour exercer son Art, même si elle a été rattrapée par ses "démons" en épousant Harry Meyen et en se retirant pour élever son fils. Une honte, ou une culpabilité concernant sa mère et sa relation au "Fuhrer" la ronge, l'envahit jusqu'à douter de ses capacités. On voit que ce sentiment de honte naît de la comparaison avec les autres (Axe I/VII) et de sa situation familiale et donc avec sa mère (Chiron en Cancer). Cette position indique de toute façon que Romy doit combattre pour se réaliser pleinement. Chiron est un poids supplémentaire dans son chemin personnel. Mais cela lui apportera d'autant plus de mérite si elle réussit à ne pas reproduire un schéma parental dévalorisant ou sclérosant. C'est, en même temps, avoir la possibilité de choisir son destin en acceptant ou en refusant ce qui ne lui convient pas, ce qui n'est pas fait pour elle parce que ce destin est celui d'un autre. Au niveau psycho-généalogique, une telle position à l’Ascendant peut montrer qu’elle est physiquement touché par l’influence généalogique qui s’incarne, et trouve en elle un canal d’expression capable de faire vivre ou mourir les désirs refoulés des ancêtres. Symboliquement elle implique d’incarner un nouveau départ pour la lignée génétique. Chiron à l'Ascendant montre des épreuves à traverser pour acquérir la confiance en soi, des situations problématiques à vivre pour apprendre ses limites. Le but en est la connaissance de soi pour atteindre sa pleine dimension. Mais tout cet apprentissage peut passer par le désir d'enfant qu'il faut aider à grandir pour grandir soi-même.

Enfin pour finir, Romy devait aller vers son Noeud Nord en Scorpion maison V, pour arriver à se réaliser. C'est ce qui lui était demandé dans cette vie-ci. Dans cette position, le destin la mettra à l'épreuve en l'obligeant à se remettre en question, la conduisant à une crise d'identité importante à la suite de laquelle elle aurait pû être transformée. Un traumatisme touchant ses affections comme la perte de son Père, de son fils et de son ex-mari. En perdant ce qui lui était le plus cher, elle pouvait s'autoriser à créer quelque chose de nouveau pour lutter contre l'anéantissement et l'impermanence. Pertes et remises en questions devaient lui enseigner que rien n'est éternel et que le meilleur peut être porteur du pire, l'obligeant à regarder par delà les apparences et à développer un détachement à l'égard des valeurs matérielles de l'argent et du confort. Transcender cet amour humain et possessif par un amour inconditionnel qui transcende n'importe qu'elle destruction intérieure. Romy est peut-être décédée des suites de tous ses excès de médicaments et d'alcool, comme pour faire taire une douleur languinante et ancestrâle qu'elle n'a peut-être pas su affronter et régler. 

Repose en paix, Romy..

Merci,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article