Réflexion sur Mars rétrograde...

Publié le par Péris Angélique

J'en ai pas mal parlé de ce Mars rétrograde dans d'autres "post" car il est très actif dans mon thème. Je l'ai pas mal subi étant jeune dans mon éducation, auprès de ma famille, et de mes relations. Je l'ai vécu dans la colère, l'action, la violence et l'abus aussi bien karmiquement que transgénérationnellement. Cette rétrogradation donne à Mars, l'image d'une mauvaise utilisation de son énergie, montrant un décalage entre les désirs et l'action. Conjoint à mon Noeud Nord natal, il est censé aller vers mon devenir, m'aider dans mon accomplissement, qu'il soit la rencontre d'un "modèle" ou une "action à entreprendre", il pointe son nez tout devant me demandant tout un travail sur moi pour arriver à canaliser cette énergie de force, de combat, et d'action de façon à ce qu'elle me serve plus que ce qu'elle ne m'a déjà desservi. Apaiser les tensions, calmer les forces qui se déchaînent en moi quelles qu'elles soient pour mettre un pas devant l'autre sans encombres.

J'ai une relation toute particulière avec ce Mars rétrograde qui certes, ne date pas d'hier (ramener d'une vie passée) mais qui dans cette vie-ci à pris forme dans le ventre de ma mère. A l'époque, ne souhaitant pas cette grossesse, ma mère voulait me faire passer, mais ayant peur de certains moyens illégaux employés à l'époque, comme l'aiguille à tricoter, elle y pensa certainement très fort sans jamais l'utiliser. La forme pensée émise par ma mère à l'encontre de la nécessité pour moi de continuer à vivre ou pas, a peut-être permis à tout mon être d'avoir cette relation privilégiée avec ce Mars rétrograde et donc avec sa symbolique.

L'aiguille à tricoter peut être représentée par Mars rétrograde, pareil à tout objet pointu, coupant, scalpel, aiguilles, arme, fer ou métal...

A l'âge où les parents vous font faire le vaccin, entre 1 an et 2 ans, j'ai fait une réaction au BCG, mais plus précisément à l'aiguille, car elle était soit disant pas très propre. Mon corps n'a alors à l'époque rien trouvé de mieux pour se protéger que de créer du "pus" pour montrer une infection bactérienne à l'oeuvre. On est passé à côté de la gangrène (putréfaction des tissus) de mon bras gauche. A priori quelque chose en rapport avec le féminin et/ou la mère, se manifestait déjà.

Plus tard, sans savoir comment, on a trouvé dans mon oeil gauche un petit morceau de fer et il a fallu me le faire enlever par curetage. Quelques années après, j'ai pris la baume d'un voilier en plein crâne (côté gauche bien sûr) ce qui m'a couté quelques points de soutures et une piqure contre le tétanos. Je suis aussi tombée sur un clou, mon genou gauche n'appréciant pas trop. Il y avait quelques armes chez mes parents, un conflit à ma communion qui a failli dégénérer avec une bouteille en verre tranchante et une arme en plus. J'ai moi même été menacé par une arme par un premier compagnon. Puis, un autre compagnon qui a voulu faire déchaîner les forces auprès de ma famille en racontant tout plein de chose, déclenchant la foudre du paternel et de son envie de déverser toute sa haine quitte à se protéger derrière une autre arme. J'ai du faire une amniocentèse pour analyser les chromosomes, à 25 ans alors qu'on le préconise vers 35/38 ans, avec une aiguille que l'on vous met dans le ventre pour prélever du liquide amniotique et voir si votre enfant n'a pas d'anomalie. Bien sûr, cela laisse supposer quelques répercussions énergétiques sur mon fils, car, quelque chose est venu le perturber dans son cocoon doux et chaleureux que mon placenta lui procurait. J'ai eut 10 points à la main gauche lorsque AZF (toulouse) a explosé et que des morceaux de verre se sont plantés au dessus du pouce. J'ai eut un début de papillomavirus qui a été soigné par laser. Toutes interventions génicologiques qui demandent le retrait du stérilet (fil pointu) se vivaient vraiment dans une drôle de souffrance, comme si on arrachait tout. Et dernièrement une biopsie mammaire avec une aiguille pour prélever du tissus...

Et puis, au fil de mes dernières aventures, j'ai eut envie d'apprendre à utiliser des baguettes coudées de radiesthésiste, comme si j'étais appelée vers cet objet. Et là, je pense avoir eut une révélation. J'invite d'ailleurs toutes personnes avec un Mars rétrograde, ou toute autre personne à commenter ou à faire part de leur réflexion concernant ce sujet.

J'ai d'abord eut des baguettes coudées simples avec une terminaison net et d'autres télescopiques avec un bout pointu, et c'est avec ces dernières que je suis plus à l'aise (peut être à cause du côté pointu ???)

Dans mon thème natal, Mars R est en Verseau, ce qui pourrait me permettre d'aller vers des activités peu conventionnelles à visé humanitaire ou sociales, entraîner des groupes ou tout simplement m'intéresser à des techniques de pointe, de détections, de guidance, etc.. Et, je me suis dit que la meilleure façon de contrecarrer ce Mars Rétrograde, ou en tout cas de l'utiliser à bon escient, était de lui donner une autre porte de sortie, à portée symbolique et qui élève l'âme. Le fait d'utiliser les baguettes viendrait en quelque sorte exorciser ce Mars rétrograde, lui donner le change, mettre cette énergie de combat, de guerre et d'action au service des autres. Et, je pense que c'est la seule façon de donner à ce Mars rétrograde, la nourriture et l'énergie nécessaire qu'il a besoin pour éviter que moi même j'en fasse les frais physiquement. A la recherche de champ magnétique, électrique ou vibratoire, Mars en Verseau va pouvoir, je pense, s'expanser symboliquement et astrologiquement dans une même recherche de mieux être.

C'est une réflexion et une analyse qui est en train de germer et que je vais tester parce que je pense qu'il y a matière à dire sur ce transfert de Mars rétrograde vers des baguettes de radiesthésiste.

Je reviendrais sur ce post pour l'agrémenter au fil de mes découvertes, et j'espère bien avoir vos avis sur la question...

Merci ;-)

Réflexion sur Mars rétrograde...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article