Transit du NN en XII et Sens de la vie...

Publié le par Péris Angélique

Nous y voilà... Le Noeud Nord transit depuis le 19 décembre dans ma maison XII, amenant réflexion, intériorisation, questionnements et une envie de m'enfermer à l'intérieur de moi même, pour y trouver calme, sérénité et réponses. Ce n'est pas un besoin c'est une nécessité. Une remise en question de la vie, de ce que l'on vit, des futilités de la vie même, du sens de la vie, du sens de Notre vie, de l'absurdité de la vie, de tout ce qui compose la VIE... 

En même temps ce transit me permet de contacter et de rentrer encore plus avec l'Univers et le monde qui nous entoure comme si chaque fait, chaque acte, chaque vie rentraient en raisonnance avec des parties de tout mon être. Tout bouge, tout s'ébranle à l'intérieur de moi même, les fondations sont en train de se casser la "binette", ceux sur quoi je m'appuyais sont en train de s'éffondrer, il n'y a plus rien à quoi se raccrocher, il va falloir affronter l'absurdité.

La question qui demeure est : "je ne comprends pas" !!! Et, c'est parce que je ne comprends pas que je sens le besoin de revenir à l'intérieur de moi même pour trouver écho et donner un sens à mes questions, à mes recherches et finalement un sens à la vie. Il va falloir apprendre le lâcher prise, l'abandon de soi et de toutes attentes quelles qu'elles soient. L'heure est vraiment à l'ouverture et à la purification. 

Le transit de Saturne conjoint à mon Neptune natal parle de se qui relève du spirituel. Je sens que quelque chose est en train de prendre de l'ampleur, de grandir. Tout mon être est en train de se diriger vers quelque chose de mystique. Je l'étais, je pense déjà pas mal, mais là, cela devient presque plus grand que moi. Il ne faut pas combattre mais accepter ces ressentis, car il y a forcément quelque chose de plus grand qui est en train de prendre "germe" pour éclore dans quelques temps. Je ressents le besoin de fusionner avec le tout pour laisser l'énergie créatrice s'emparer de moi. Déjà plus réceptive et même plus sensible, le moindre mal, la moindre vision distorsionnée de l'autre ou de ce qu'il vit met en raisonnance tout mon être qui se compare inconsciemment à l'autre et me sensibilise que de trop, sentant leur souffrance à l'intérieur de moi même et me donnant envie de pleurer. Pleurer pour l'autre, pleurer pour moi, pleurer pour le monde entier.

Un amas planétaire dans ma maison de la "communication" (Soleil, Vénus, Mercure, Pluton et Vesta) me permet d'avoir un esprit plus agile, plus curieux, plus réceptif, plus lucide, plus clair, plus cohérent. Je vais pouvoir "m'étudier" encore plus en profondeur, m'éveiller un peu plus, parce que je ressens le besoin de "m'expanser" davantage pour trouver l'équilibre et l'harmonie.

Ainsi, en travaillant sur le transgénérationnel, ma conscience a aujourd'hui du mal à comprendre tous les tenants et les aboutissant de l'être humain. Porter les mémoires invisibles, fidélisantes et finalement sclérosantes de nos ancêtres, pourquoi faire? Pour les aider à porter leur drâme si douloureux qu'autrement, ils pourraient en mourrir? Quitte à gâcher la nôtre parce qu'inconsciemment on a dit "oui" à nos ancêtres, pour porter avec eux ce fardeaux? 

Mais, c'est absurde !!!  

Pourquoi devoir gâcher, anéantir, et détruire une famille jusqu'à 4 générations (des fois plus) sous pretexte qu'on est tous lié et que cela est censé soulager l'ancêtre? Pourquoi doit on payer leurs fautes? Je peux encore comprendre l'effet du Karma dans le sens ou il n'est qu'un juste retour des justes choses, une loi de l'univers et du cosmos tout entier car chaque action a un effet boomerang. Par contre, j'ai du mal à comprendre pourquoi un enfant devrait porter par exemple les mémoires d'un aïeul décédé dans la tourmente, d'une arrière-arrière gd-mère qui aurait perdu son 1er enfant, d'un AGP suicidé, d'une AGM dépressive et alcoolique, bref, à chaque vie ses méandres et à chaque personne de composer avec elle. Je ne vais certainement pas demander à mes petits enfants de porter toutes mes interrogations, mes remises en questions de tout ordre, mes déboires ou mes manquements. Si je veux leur bonheur à commencer par mon propre fils, je vais chercher à l'intérieur de moi même la meilleure façon d'évoluer, de m'améliorer, chercher et trouver des clés pour son mieux être, afin que lui même lorsqu'il sera en âge de comprendre les lois qui régissent l'Univers, il puisse à son tour s'interroger et évoluer pour transmettre à son tour des clés à ses propres enfants. 

Il s'agit donc à travers ces mémoires de perpétuer la mémoire de nos ancêtres, de maintenir un lien, une continuité, pour faire vivre le souvenir, pour s'inscrire dans un contexte d'appartenance et nous permettre de nous construire. Mais pour certains, le cadeau est un peu empoisonné...

Alors, oui, je sais que l'évolution du monde, des consciences et de la vie, nous permet un peu plus aujourd'hui de nous remettre en question, de comprendre un peu plus la vie (quoi que???), des livres ont été écrits, des gens ont expérimenté, trouvé, et analysé eux-même la vie au détriment de leur propre vie, laissant des témoignages, des faits et tellement d'autres choses qui nous permettent aujourd'hui d'avancer là, ou nos aïeux ne le pouvaient pas. J'ai bien conscience de tout cela, mais là ou ma conscience se voit limitée c'est lorsqu'un terrible tsunami fait plus de 200 mille victimes, lorsqu'on entend tous les jours des faits divers sur des enfants violés et maltraités, lorsque des gens tuent, massacres d'autres gens, lorsqu'on entend tous les jours des cas de victime de la route, victime des religions, et de sa famille. Je ne parle même pas de nos grandes guerres!!! Ou, lorsqu'à la veille de Noël tout un tas de catastrophe arrive, laissant finalement tout ceux qui assistent à cela tellement désemparés!!! 

Mais c'est quoi ce monde lorsqu'au sein même de votre famille, rescapé d'une maladie lourde, aucune remise en question n'a été faite et que le comportement n'a pas changé, lorsqu'un petit cousin joue bêtement avec des allumettes après avoir parfumé la piéce, et qui prend feu au visage, cou et cheveux? Lorsque un enfant se voit rejeter par son père et sa gd-mère paternelle, tous deux colériques, haineux, mal dans leur peau, triste, malheureux, et parfois méchants? Lorsqu'on vous apprend le décés d'une copine de votre mère que vous connaissiez bien et qui a succombait à une maladie qu'elle combattait depuis tellement d'années, la veille de Noël? Tout ces drames pour notre propre évolution et remise en question? C'est à dire que dans leur bonté et leur générosité, l'âme des êtres qui nous sont chers ou des autres inconnus, ont choisi d'épurer leur karma en donnant leur vie pour faire évoluer leur famille ou leurs proches. C'est à dire qu'avant même leur incarnation, ils avaient choisi leur fin ultime, signant un contrat avec la vie leur permettant une meilleure évolution de conscience s'ils se sacrifiaient pour l'évolution de leur proches; d'autres ont choisi des départs de masse, tsunami, 11 septembre, etc.. parce que cela leur permettait de faire le "saut quantique" qui les laverait de tous leurs pêchés...

Dans tout ce que l'on vit, le karma se mélange au transgénérationnel pour transformer à tout jamais nos vies. Que dire de ces retours karmiques qui vous font tout perdre jusqu'à votre propre estime de vous même, votre propre vie? Que dire de Saturne, maître du Karma qui en transitant sur vos planètes personnelles vient limiter, restreindre et faire perdre tout ce que vous avez pu bâtir, vous laissant comme "nu" face au monde, aux autres et surtout à vous même.

L'idée même de tout ce que l'on vit est absurde, il n'y a aucun sens... 

Il n'y a aucun sens à tout ce que l'on vit, aux drâmes, aux souffrances, à toutes ces douleurs de l'esprit, d'âme et d'égo. Aucun sens, si ce n'est de nous remettre en question, nous améliorer, transformer nos croyances ou lâcher prise tellement de principe, d'idée, de conception, de façon d'être et de faire.

Dans quel but? Pour aller vers plus d'authenticité, de présence "je suis", d'amour de l'autre et de Soi !! Mais pourquoi? Parce que nous nous remettons réellement en question que lorsque nous souffrons. Si j'étais heureuse, peut être que je ne remettrais pas en doute l'histoire même des principes de vie, et peut être que je n'aurais jamais chercher à comprendre pourquoi je vivais une vie bizarre, riche en expériences et en rebondissement. Peut être que je ne me serais jamais posée aucune question et que je serais restée avec des conceptions érronées. Peut être même que je n'aurais jamais vécu ces instants magiques que la vie vous offre, peut être même que je me serais ennuyée d'une vie monotone, heureuse, joyeuse, sans obstacles, sans remise en question, sans rien pour vous faire évoluer... Les souffrances sont là pour nous faire avancer, parce qu'à trop vivre ce que la vie nous réserve bien loin de nos propres conceptions, on finit toujours par se demander ce qui ne va pas avec nous.

Tout ces drames, ces accidents, ces vies brisées, ces catastrophes, ces morts, ces maladies nous mettent face à notre propre mort. On vit comme si on allait jamais mourrir, on remet toujours au lendemain ce que l'on pourrait faire le jour même, on passe notre temps à se quereller, à se critiquer, à se détester, à s'ignorer. On maudit le voisin, on rivalise avec l'autre, on cherche des excuses à nos agissements, et pendant que notre esprit est occupé à s'occuper des autres, ils ne s'occupent jamais de lui, de nous, de notre centre, de notre vie et surtout de notre mort. Parce qu'on a peur de sa propre mort, on a peur de l'inconnu, on a peur de ne plus être, de disparaître, on a peur du néant... d'être rien et en même temps de faire partie d'un tout. On a peur de laisser ceux qu'on aime tout seul, dans de terrible souffrance, peur de ne plus faire partie de leur vie, on a peur, c'est tout... Alors pour vaincre cette peur, on va tomber dans des paradis artificiels, boire, se droguer, fumer sans penser un seul instant qu'on se projette vers la raison de notre peur. On va s'inventer des vies avec tout pleins d'obstacles pour se donner l'illusion d'être en vie, on va vivre extérieurement et se projetter dans des vies qui ne nous appartiennent pas, parce qu'elles sont notre nourriture journalière et qu'elles nous donnent l'impression d'être en vie. On va rechercher le bonheur en essayant de posséder une femme, un mari, un travail, de l'argent, le pouvoir, sans s'apercevoir que ce bonheur est éphémère et qu'une fois qu'on l'a, insatisfait, on va vouloir autre chose. Tout change, tout bouge, tout se transforme, tel est la loi de l'impermanence.

Mais c'est quoi le principe de vie? C'est de naitre, de vivre et de mourrir, personnes n'y peux rien, c'est comme ça, c'est la vie.

Aussi 
invraissemblable, illusoire, dénué de sens, tel est le sens de la vie. La façon dont cela arrive dépend uniquement de notre karma et de notre transgénérationnel. Ainsi, vous n'êtes pas libre de votre passé antérieur car il plane sur vous selon ce que vous avez vécu dans une autre vie et vous n'êtes pas libre de votre famille car vous portez les mémoires de votre ancêtres selon ce qu'ils ont vécu... mais tôt ou tard, comme tout le monde, vous "trépasserez" et moi y compris.

On pense à tord ou à raison, que tous nos ennuis sont extérieurs à nous, un travail, un conjoint ou un manque d'argent et qu'en changeant l'objet de nos ennuis, ces problèmes disparaîtront. Or, ce n'est que déplacer le soucis, changer de femme ou de profession, sans aller au centre du problème c'est reproduire inlassablement les mêmes erreurs. Car, pour nombres d'entre eux, ils viennent en majorité de notre façon de penser, de croire, et de se comporter. Mais que surtout, on ne peut échapper à notre destin ou karma, car celui-ci, est toujours en mouvement à chacun de nos actes inconscients comme pour nous rappeler à l'ordre. 

Il y a donc une chose qu'il faut commencer à conscientiser, c'est que rien ne nous appartient, rien n'est à nous, ni terre, ni lieu, ni femme, mari et enfant, ni argent, ni possession, rien... tout nous est prété pour notre propre évolution, il ne sert donc à rien de s'y accrocher. Tout né, vit et meurt, sans raison, sans aucun sens, c'est le cycle des naissances, de la vie et de la mort, la roue du karma, un point c'est tout. Chacun joue dans sa propre cour de récréation ce qu'il a besoin pour sa propre évolution, chacun se mèle, s'entrecroise, disparaît, réapparaît, chacun joue le rôle qu'il a choisi avant de s'incarner. 

Et finalement la vie n'a de sens que celle qu'on lui donne dans l'instant présent, parce que c'est la seule réalité qui existe en dehors de l'absurdité et de l'impermanence.

Le bouddha s'est exprimé comme suit :

1) Il est dans ma nature de vieillir. Il est impossible d'échapper à la vieillesse.
2) Il est dans ma nature d'être malade. Il est impossible d'échapper à la maladie.
3) Il est dans ma nature de mourir. Il est impossible d'échapper à la mort.
4) Tout ce qui m'est cher et tous ceux que j'aime ont pour nature de changer. Il est impossible d'échapper à la séparation d'avec ceux que l'on aime.
5) Mes actions sont mes vraies possessions. Je ne peux échapper aux conséquences de mes actions.

Un rappel des 4 nobles vérités du Bouddha : 1) La vie est souffrance, 2) la cause de la souffrance est l’attachement, 3) la souffrance cesse quand l’attachement cesse, 4) il existe une méthode pour que la souffrance cesse, c'est la voie du milieu.. (ce sont des principes et des vérités que j'ai déjà formuler dans le post " A la recherche du Soi et de sa liberté d'être" du 11 octobre 2014).

Ok, donc pour conclure, j'aurais certainement l'occasion de revenir sur ces réflexions de VIE, le transit du Noeud Nord dans ma maison XII restera au moins jusqu'au mois de Janvier 2016, transitant sur mon Uranus natal, ma Lune Noire natale et mon Pluton natal apportant de sacrée transformation qu'il me faudra bien conscientiser.

En attendant, et si tout comme moi le Noeud Nord transite dans votre 12ème maison, pas de panique sur votre envie de vous isoler, c'est le bon moment pour vous intérioriser. Et si vous accepter ces remises en question c'est toute votre perception qui peut s'en voir changer et peut vous amener à une belle évolution. Alors, très bonne transformation à vous... 

Merci ;-)

Transit du NN en XII et Sens de la vie...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article