Lorsque la VIE nous oblige à faire une retraite...

Publié le par Péris Angélique

Lorsque la VIE nous oblige à faire une retraite...

A celui qui suit un peu mes aventures, il comprendra de suite de quoi je veux parler, pour les autres, sachez que, qui dit "retraite", dit forcément que l'on va aborder le transit du Noeud Nord en maison XII. J'ai déjà écrit un "post" sur le sujet "Transit du NN en XII et sens de la vie", le 26 décembre 2014, et je reviens 7 mois après pour éclaircir certains points.

Ce transit du Noeud Nord dans ma maison XII peut être comparable à un nettoyage "au karcher" de tout ce qui ne me convient plus, de tout ce qui n'a plus lieu d'être, bref, de mon passé qu'il soit karmique ou présentement dans cette vie-ci.

En même temps, ce transit m'oblige à l'introspection de ma vie, du sens que je compte lui donner, au dénuement, à l'authenticité, à la vérité de toute chose en suivant de vue, une ligne droite qui est censé m'amener vers la libération.

Certains se demanderont certainement pourquoi je ne parle plus pour l'instant de transgénérationnel, mais tout simplement, parce que tout est lié et que parler de la façon d'aborder la vie, et notamment de ma vie, me permet aussi de prendre conscience des mémoires inconscientes, fidélisantes et sclérosantes. 

Depuis décembre 2014, tout un tas de choses se sont passées. Certains liront tout ce que j'ai écrit après le 26 décembre et pour les autres, je dirais seulement que l'eau m'a accompagné dans toutes ces transformations émotionnelles, eau purificatrice, nettoyante, il a fallu en nettoyer des choses pour continuer à avancer. Je me suis débattue pour essayer de travailler de ce que "je sais faire" et pour gagner de "quoi vivre", mais il semblerait que la VIE me donne ce dont j'ai besoin au compte goutte. Depuis mon dernier post "Purifications" du 5 mars 2015, j'ai été à nouveau inondé, mais cette fois-ci de l'extérieur. Un paysan qui a coupé son herbe et qui l'a fait tombé dans le ruisseau n'a pas pensé une seconde qu'en arrivant devant la buse de mon entrée de jardin, cela la boucherait, obligeant l'eau à sortir de son lit et à se déverser dans ma cour. Je me vois encore enlever ces immenses tas d'herbes coupés, comme si j'avais arraché les "mauvaises herbes" de mon jardin intérieur. Enragée et déterminée, j'étais bien décidée à retrouver ce paysan et à lui parler du "pays". Peine perdue, je suis rentrée bredouille, le destin s'acharnait, je me sentais lasse et fatiguée. Le lendemain, je due affronter encore une inondation mais cette fois-ci, c'était la fosse septique qui débordait. Le conduit entre les toilettes et la fosse était bouché et comme elle n'avait pas été vidé depuis au moins 7 voire 10 ans m'a dit le monsieur de l'assainissement, il était normal que ça sorte par tout les trous...
Et là, ce n'était pas de l'eau, on s'est bien compris, je ne vous ferais pas de dessin!!! J'étais vraiment dans la "M.rde", c'était le cas de le dire. Bien sur comme un fait exprès, il n'avait pas d'eau pour me remplir la fosse septique (eau qui a toujours été présente depuis mon déménagement...), j'ai du me remplir plus de 1000 L avec le robinet de la maison. C'est incroyable, comme les choses sont parfois burlesques et risibles...

Tout ce stress me déclencha une inflammation gastrique et oui, il faut pouvoir les digérer les émotions et les situations qui se présentent sur notre route, cela faisait certainement un peu beaucoup pour moi, en si peu de temps. Dormant très peu car mes crises ne survenaient que la nuit entre 3h et 5h du matin, je passais mes nuits aux toilettes à me tordre le ventre, à me vider où à vomir.

Puis, les beaux jours sont arrivés et les manifestations extérieures à ma transformation et à ma purification se sont plus ou moins calmées. On m'a laissé un temps de répit, ouffff, c'est si appréciable.

J'ai donc commencé à chercher à l'extérieur ce que mon Noeud Nord me demandait si gentiment de trouver à l'intérieur. Isolée avec comme seul outil le miroir de moi-même, je n'avais pas d'autres choix que de plonger encore et encore dans les méandres de mon âmes pour y découvrir la pépite d'OR bien cachée. N'écoutant que mon énergie d'action, c'est au travers de mes créations que j'ai appris à lâcher prise. J'ai commencé par écrire un livre autobiographique (Dieu sait que j'en ai des choses à dire, lol ;-), puis je suis partie sur la création d'une association d'aide à l'autre, pour bifurquer sur la création d'un magazine alternatif. Toutes ces créations sont à l'état d'ébauche, je ne sais pas si certaines d'entres elles verront le jour, mais j'ai compris que je n'avais pas besoin de créer sans cesse pour me prouver à moi-même que j'en étais capable. Lorsqu'on se connecte à la VIE, à la Source, nos créations ne sont que la prolongation de ce que nous sommes, car nous-mêmes, sommes "la création". Comme je n'arrivais pas à trouver cette source inépuisable en moi, j'ai dû la sortir extérieurement, disons, que je ne savais pas, ni ne voyais pas comment j'allais pouvoir l'utiliser si jamais, j'y mettais la main dessus, lol ;-)

Et puis, c'est lors d'un rêve que je raconte dans l'onglet "Rêves" au mois de Mai 2015, que ma grand-mère maternelle apparue et qu'ensembles, vétues des plus belles parures de cérémonie, nous descendîmes des marches en marbre blanc pour qu'elle reçoive certains honneurs ou récompenses. J'ai compris plus tard, qu'elle passait un cap, qu'une nouvelle fonction lui était donnée. En effet, elle devenait mon guide et son évolution la-haut serait de me faire évoluer spirituellement.

Lorsqu'elle veut se faire comprendre, elle m'envoie des messages répétés du style, je croise 3 ou 4 fois, une voiture école avec écrit dessus "CONTACT". Je comprends que je dois me mettre en état de réceptivité. Cependant, bien soucieuse de mes états émotionnels, de mes combats à essayer de gagner un peu d'argent pour pouvoir vivre, je ne suis pas si alignée que ça, et ma récéptivité s'en trouve destabilisée.

Mais, dans mes insistances à vouloir être dans l'action, et à vouloir comme tout le monde, gagner ma vie financière, je pris la décision d'incorporer un groupe de voyance AUDIOTEL. Très nerveuse, un nouveau challenge se présentait à moi, allais-je pouvoir être vrai, authentique et guider "l'autre" dans ses nombreux choix de vie. J'ai postulé sur 2 plateformes, l'une pour laquelle j'attends encore qu'elle veuille bien me répondre et l'autre (à priori, une grosse boite), qui a préféré me dire qu'on me rappellera peut-être si les autres postulants ne faisaient pas l'affaire, parce que je ne me qualifiais ni de voyante, ni de médium. Je me présentais à ces boites en tant que praticienne en Astrologie, avec mes ressentis, mon pendule et mes cartes pour confirmer. Je venais de jeter un caillou dans l'eau et aucune vibration ne venait me tirer de cette situation là.

Alors, j'ai appelé ma grand-mère avec tout mon désarroi à vouloir "travailler" et gagner ma vie, à ne pas rester là à rien faire comme si j'étais à la retraite, à mon âge. J'aurais tout le temps lorsque le moment se présentera. Mais, je suis encore jeune, j'ai besoin de bouger, de vivre, de travailler. Je lui ai demandé qu'elle m'aide avec tellement d'insistance, que je l'ai sentie arrivée dans tous mes corps. J'ai reçue autant de "douche froide énergétique" qu'il en a fallu pour bien comprendre qu'elle était là, et que j'avais son soutien et son aide. Tous mon corps était frigorifié, ces "douches énergétiques" me parcouraient l'échine et le dos de telle sorte que mes poils de bras se relevaient debout sur eux-même, je ne sais même pas comment le d'écrire, j'en avais froid dans tous le corps, ça me faisait "brrrrrrrr...". Alors, j'ai levé la tête et je lui ai parlé à voix haute (oui, je sais, si on n'y pense bien, la scène est assez comique), la remerciant de sa présence et lui disant tous mes ressentis et tout ce que je vivais. Je ne la vois pas, ni ne l'entends en tout cas pour l'instant, mais j'ai su vraiment lorsque le contact s'est terminé. Je l'ai senti dans tous mes corps de la même façon qu'elle est apparue. Et, là, je me suis dirigée vers l'ordinateur sur un site de voyance Pro, et j'ai trouvé l'annonce qui n'y était pas 1/2 heure avant. Je savais que je devais postuler à celle là, car, son nom était le même que le nom de mon ancien magasin Bio. Je l'ai su de suite.

J'y ai travaillé exactement 6 jours, suite à quoi, je n'ai pas renouvelé l'expérience. J'ai appris à me faire confiance, à canaliser mon stress, à me mettre encore plus dans la réceptivité et j'ai compris que je ne pouvais pas passer ma vie, où en tout cas, une partie de ma vie, à aider des gens qui ne sont pas dans une démarche de "travail sur Soi ou dîtes Spirituel", en tout cas, de cette façon là. Il y a un tel désarroi chez ces personnes qu'on ne peut même pas les guider vers une autre prise de conscience que celle qu'elles vivent dans l'instant présent. Je n'ai eut que des questions relatives au sentimental, et toutes, cherchaient à se remplir de l'autre et à compenser des manques affectifs. Ces histoires m'ont aussi permises de voir se jouer tout un tas de relations insatisfaisantes, où tout le monde cherche des compensations ailleurs que chez soi. J'ai aussi compris que je n'avais pas beaucoup d'appel parce que je n'avais pas mis sur ma fiche de présentation "médium pur ou voyant", que je ne prétendais pas tenir ça de "mère en fille" et le tenir "depuis la naissance". J'ai donc passé plus de 25h de présence sur une semaine, derrière mon bureau, enfermée dans une sorte de bocal, à attendre les appels, à ne pas pouvoir bouger au cas où le téléphone sonnerait. En tout est pour tout, j'ai reçu qu'une 15 aine d'appels, qui ont été aussi enrichissants pour moi qu'ils ne l'ont été pour ces personnes en proie aux doutes, à la souffrance et aux questionnements. J'ai bien vu que j'étais sous payé, et que je ne gagnais que 30 euros pour une semaine, à raison de 2.50€ la demi-heure. J'ai vu aussi que quelque soit l'appel qui était censé durer 30 mn, la communication se coupait bien avant, histoire que je ne gagne jamais réellement ces 2,50€. J'ai vu aussi que si les personnes voulaient une consultation privée, en raison de 2,90€ la minute, elles pouvaient payer en carte bancaire. Après calcul, si je faisais une communication d'1 heure, j'aurais pu gagner 174€, mais, en fait, sur ce montant, je ne gagnais que 30% c'est à dire 52,20€ pour moi et 121,80 pour la plateforme. J'ai bien compris les règles de ces synergies, je ne dois pas parler de la mort, de la santé, de magie noire, je ne dois pas donner mon vrai nom, ne pas piquer le client à mes seules fins, ne pas dire pour qui je travaille et pour s'assurer de tout cela, j'étais sur écoute et enregistrée (une ecoute stockée pendant un mois), non pas pour voir si mes prédictions s'avèraient juste mais pour voir si je ne manquais pas au réglement. 

J'ai alors bien compris qu'il ne fallait pas tout mélanger. On peut être médium, voyant et manquer totalement de spiritualité. Qu'est ce qui fait qu'un être est lumineux, c'est sa "spiritualité", son éveil de conscience. Il rayonne tous ceux qui l'approchent, les gens se sentent ré-énergisés, ils sont gonflés à bloque, ils peuvent repartir sereins et apaisés... Peut-être même avec un autre état de conscience, prêt peut-être aussi, à regarder un peu plus à l'intérieur d'eux-même, où en tout cas assez pour réfléchir sur leur vie.

Cette expérience a été très formatrice pour moi, je n'ai certes pas gagné beaucoup d'argent mais j'ai gagné en assurance et en compréhension. Je me retrouve à nouveau face à moi-même, sans activité, sans argent mis à part mon RSA. Et, même si je savais que ce transit du Noeud Nord dans ma maison XII m'obligeait à l'introspection, aux détachements des contraintes quotidiennes et à la méditation de mes aspirations, rien ne vaut l'expérimentation comme prise de conscience sur la suite des événements à donner. Parce que finalement, c'est ce que me demande ce transit du Noeud Nord dans ma douzième maison, il me demande de me retirer du monde pour faire des prises de conscience, pour me reposer et prendre des forces. Avec cette position, je ne devrais pas m'engluer dans un quotidien et accomplir de multiples tâches qui ne mèneraient finalement nulle part, mais bien d'être dans une recherche intérieure qui me permettrait de favoriser une approche plus sereine de l'existence en acceptant que la VIE guide mes pas. POUFFFFF......

Et oui, qui dit transit du Noeud Nord en maison XII, dit transit du Noeud Sud en maison VI. Ce transit du Noeud Sud éveille en moi des souvenirs et des réactions associés à des événements passés dans ma maison du travail. Je suis sollicitée à renouveler ces scénarios habituels et je m'y attèle parfaitement. La seule différence c'est que mon évolution me permet de prendre conscience qu'un schéma répétitif se reproduit et qu'il m'handicape dans mes choix et mon dynamisme. C'est aussi pour ça que je ne prends pas beaucoup de risque si ce n'est que de vivre l'expérience en mon âme et conscience, de rester maître de la situation de façon à dire "non" si cela ne me convient plus. Le transit du Noeud Nord quant à lui, me demande d'intégrer dans mon projet de vie mes prises de consciences et mes désirs de changement et ouvre à de nouveaux espoirs, des rêves de changements et de liberté intérieur.

Même si je l'ai déjà dit dans un ancien "post", je dois me rendre à l'évidence, quoi que je pourrais faire ou mettre en place, rien ne se décantera car le temps est à l'intériorisation.

Oh, mais mes expériences de vie ne s'arrêtent pas là, j'ai aussi le Noeud Nord qui transit sur ma Lune Noire natale à quelques degrès près, ce qui va activer certainement des peurs mal élucidées. J'en parlerais certainement dans un autre "post" vers Novembre/Décembre 2015, à moins que d'ici-là, j'ai pu me libérer avant des dualités qui auraient pu s'imposer à moi. A suivre... ;-)

Alors, que me reste-t'il à faire ou à vivre en attendant que le transit du Noeud Nord quitte ma maison XII ? Arrêter de chercher à l'extérieur ce que j'ai à l'intérieur (pourtant, je le dis et je le redis assez, je dois être un peu têtue Lol...), être plus à l'écoute de moi même et pourquoi pas, méditer et tenter d'établir une communication avec ma grand-mère... LOL ;-) Continuer à perfectionner mes soins énergétiques, ma connexion avec la source, être dans la compassion et l'aide désintéressée. Et puis, lâcher prise encore et encore sur mon devenir professionnel, m'en remettre encore et toujours à l'Univers qui me guidera toujours vers le meilleur de moi-même... Et, puis la maison VI parle aussi de la santé, en analogie avec la vierge, j'ai plûtot intéret à prendre soin de moi, de ma santé, de ma digestion et de mon estomac, puisque toutes mes émotions passent par mon ventre (en cancer), afin qu'il n'y ai aucune surprise !!!

Bonnes vacances à vous tous et que chacun trouve sa paix intérieure,

"Que votre vie quotidienne soit une méditation".
Merci ;-)

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article