Ablation vésicule biliaire et mémoires familiales...

Publié le par Péris Angélique

Ablation vésicule biliaire et mémoires familiales...
Ablation vésicule biliaire et mémoires familiales...

Le 18 avril 2017, j’ai dû me rendre aux urgences à cause d’une douleur fulgurante et foudroyante dans le flanc droit de mon abdomen, j’étais en train de faire une cholécystite aiguë (inflammation de la vésicule biliaire).

Mars qui correspond à l’action, à l’énergie de violence ou de combat, mais aussi à la douleur, finissait de transiter les Taureaux (le côté bon vivant, la table, le côté épicurien, mais, c’est aussi une cible facile à la colère, lorsqu’il n’a pas ce qu’il souhaite) pour transiter le signe des Gémeaux. Signe double, quelque chose se trame dans l’arrière fond. Mars en transitant les Gémeaux vit la situation de façon légère. Conjoint à 5° d’orbes de Saturne, la tension est palpable. L’énergie est difficilement contrôlable avec l’opposition à Jupiter. Et en dissonance avec Neptune, on constate une confrontation entre 2 astres que tout oppose. Il va falloir garder son sang-froid et essayer de jongler entre la stabilité et le feu qui dévore. Heureusement Mars est en bon aspect à Pluton et me donne la force de combattre sans agressivité ainsi que le pouvoir de me transformer ou de me régénérer. Pluton en Vierge en XII (l’épreuve, ou l’hospitalisation) et en analogie avec la maison VI (la santé et le quotidien) parle de restructuration de la pensée, mourir aux vieux dogmes pour renaître de ses cendres.

Mars transite la maison VIII (maison d’Eau), maison des crises et des transformations, mais c’est aussi une des 3 maisons en lien avec le transgénérationnel. Elle parle de loyautés invisibles, de deuils non faits, de non-dits… Cet héritage est à conscientiser et à réorienter vers une autre signification en maison II et en révélant leur aspect positif. Utiliser les ressources conscientisées comme moyen d’existence personnelle. Rien ne peut se créer tant que des mémoires familiales handicapantes envahissent mon existence.

Uranus est rentré depuis peu dans le 3ème décan du Bélier activant de ce fait tous les astres qui se trouvaient dans tous les 3 ème décans des signes. Ici, on peut voir que mon Soleil natal se trouve dans le 3ème décan du Cancer, ainsi que Pluton et la Lune Noire dans le 3ème décan de la Vierge, mon Jupiter natale dans le 3ème décan du Scorpion, et mon Mars natal dans le 3ème décan du Verseau.

Tout ce beau monde pour mettre en place le scénario idéal.

Remarquez que Mars va se positionner entre la Lune natale et Saturne natale, il y a ici quelque chose de karmique à comprendre, et à dépasser. Il semblerait que cette colère réponde en premier lieu à mon clan familial des 2 côtés.

L’hospitalisation est soudaine avec Uranus en carré au Soleil et donc à l’énergie de VIE. Uranus est en Bélier dont le maître est Mars natal en maison IV conjoint au Nœud Nord natal en Verseau maîtrisé par Uranus natal en Balance maison XII, la boucle est bouclée, les difficultés arrivent de façon rapides et imprévisibles, l’hospitalisation est indéniable.

Le transit de Pluton est à 1° près de la cuspide de la maison IV, autre maison d’eau porteuse quant à elle des mémoires visibles, du langage familial et des croyances. Ici, on parle de la maison du père, de celui qui donne le nom. Ce transit est le lieu de tous les bouleversements, rupture, remise en question de sa vie entière. Pluton détruit pour reconstruire et amène son lot de confrontation avec le foyer et la famille. Ici, ce sont les racines sur un plan global qui vont devoir être remis en question. En Capricorne, il va modifier les structures même de tout ce qui concerne la maison IV. Ici, on est amené à ne compter que sur soi et à faire le deuil de certaines illusions trompeuses ou de relations faussées. C’est un transit difficile mais purificateur auquel on ne peut pas résister sous peine de s’épuiser ou de mal le vivre. Maîtrisé par Saturne en Gémeaux qui lui-même est maîtrisé par Mercure en Lion, lui-même maîtrisé par le Soleil en Cancer, lui-même maîtrisé par la Lune en Gémeaux, le deuil concerne aussi la maison X, la maison de la mère. Et c’est donc avec le transit de la Lune sur Pluton en maison IV, que la mèche est allumée, la Lune faisant office de déclencheur. Il y a ici, une possessivité de la mère qui veut tout gérer, tout imposer et qu’il va falloir transfigurer.

Et qu’en est-il de Jupiter rétrograde en Balance et en maison XII ?

En revenant sur ses pas en maison XII, Jupiter m’invite au retrait, à l’intériorisation et à la préparation de ce que je souhaite. Pour l’instant il donne le ton, il y a un besoin de faire une pause avec à l’idée ce grand besoin de changement sous-jacent et relationnel.

Maîtrisé par le maître de la Balance, Vénus en Poisson et en maison VI, Vénus parle de sacrifice, mais surtout du don de guérison conjoint à Chiron, c'est-à-dire l’énergie féminine, vue sous un angle gracieux de douceur. Ici le spirituel l’emporte sur le matériel, conjoint à Chiron, Vénus est un facteur chance, un facteur de soutien.

En conclusion, il semblerait que l’opération était inévitable parce qu’elle répond à un besoin inconscient de mourir à soi-même pour renaître de ses cendres. (Pour de plus ample explication et compréhension, aller voir le post dans l’onglet « tout est signe » en fin de page daté du 3 mai 2017). Transformer et transmuter la colère familiale des 2 côtés. Je n’ai pas pu la contenir pour éviter l’opération, elle était trop imposante et trop prenante, elle brûlait littéralement, par l’inflammation et par le pus. Cette colère me gangrénait, elle infectait mon sang, ma joie de vivre, il fallait aller au plus loin et au plus profond que je n’aurais jamais pu aller en travaillant sur moi, car n’ayant pas toutes les clés, je passais certainement à coté de certaines données. Elle appartenait à mon clan ancestral, mais aussi à ce que je ramène des vies passées, et à ce que j’ai pu emmagasiné dans cette vie-ci. Elle me bouffait de l’intérieur et je n’étais pas souvent consciente des désastres qu’elle faisait.

On m’a donc enlevé la vésicule biliaire, j’ai eu des complications, une septicémie (empoisonnement du sang), une tension à 7 qui ne voulait pas remonter, j’ai passé 4 jours en réanimation, mais parce que mon Pluton natale est bien aspecté, j’ai pu remonter la pente assez rapidement et me régénérer au fur et à mesure de mon séjour à l’hôpital.

Et maintenant ?

Et maintenant, je me repose, je prends soin de moi, je laisse la vie me parcourir, je vis au jour le jour sans rien attendre mais avec la conscience bien net que mon cœur s’est apaisé… et pour la première fois, je le sens en paix, je ne l’entends plus crier, il bat au rythme de la vie, il est calme et tranquille, il va pouvoir s’ouvrir encore plus à la joie de vivre quel que soit le temps qu’il lui faudra pour y arriver…

Merci,

Ablation vésicule biliaire et mémoires familiales...

Commenter cet article

madameastres 18/05/2017 14:45

Bon rétablissement , merci pour ce témoignage.

Péris Angélique 19/05/2017 09:42

merci c'est très gentil ;-)