Pleine Lune du 2 janvier 2018...

Publié le par Péris Angélique

Et pour ceux qui préfèrent lire, vous trouverez le texte écrit en suivant.

Merci pour votre confiance et pour votre intérêt pour mon travail.

Je vous souhaite de passer d'excellentes fêtes de fin d'année et je vous dit à l'année prochaine, merci ! 

Pleine Lune du 2 janvier 2018...

Les énergies de la Pleine Lune du 2 janvier 2018

La Pleine Lune est une phase lunaire qui se produit lorsque le Soleil, la Terre et la Lune sont plus ou moins alignés. Cela signifie que la Lune se lève lorsque le Soleil se couche et qu’elle se couche lorsque le Soleil se lève. Ainsi, la face présentée par la Lune qui se trouve à l’opposé du Soleil, est complètement éclairée, c’est ce que l’on appelle la Pleine Lune.

Que signifie donc cette Pleine Lune ?

Autant la Nouvelle Lune agit dans l’ombre de notre conscience, autant la Pleine Lune éclaire nos intentions et nos émotions. Ainsi, la Pleine Lune est la mise en lumière de ce que l’on a mis en place au moment de la Nouvelle Lune. Elle correspond à une période de récolte, ou pas, selon ce que l’on a mis en place ou pas lors de la Nouvelle Lune. Mais comme, toute la lumière est faite sur cette Pleine Lune, il faut aussi s’attendre à ce que soit révélé certaines émotions qui lors de la phase croissante de la Lune, nous ont permis de les écouter, de les accepter pour pouvoir y travailler dessus. Ainsi le jour de la Pleine Lune, nos émotions deviennent nos propres enseignements ou messagers, et nous invite à la maîtrise de ce que nous ressentons.

Cela s’explique par le simple fait que, comme la Lune est en opposition au Soleil, cela crée des tensions dans les signes et les domaines qu’’ils occupent, mais surtout, cela met en lumière la problématique, si problématique il y a…

Ainsi, pour cette Pleine Lune de janvier 2018, le Soleil transite le signe des Capricornes et met en valeurs les qualités de ce signe comme l’endurance, les ambitions, le sérieux, l’autorité, le père, les entreprises à long terme, les réalisations durables, les responsabilités à assumer… Quant à la Lune qui transite le signe des Cancers, son signe de prédilection, elle exacerbe toutes les émotions reliées à ce signe comme l’imagination, l’intuition, la sensibilité, la mère, le côté maternel et féminin, le foyer et la famille…

De ce fait, cette Pleine Lune met donc en tension, le côté ambition et le côté foyer / familial, comme si on se sentait tiraillé entre les deux.

Surtout après ces fêtes, il y a peut-être le besoin et l’envie de poursuivre ces relations familiales, de se sentir aimé par eux, ou de leur prouver notre amour. Il y a comme un besoin de se sentir en sécurité, d’être paterné ou materné autant que de paterner ou de materner nous-même. Un besoin de se sentir évoluer dans une espèce de cocoon et de protection infantile pareil à celle que nous avions connu jadis, une envie de recontacter l’énergie du passé pour ne pas avoir à mettre les pieds dans la réalité vraie du moment et tout ce qu’elle implique. Il y a peut-être des doutes, des peurs et des craintes de ce que sera l’avenir, alors, on préfère l’espace d’un instant et d’un temps, ignorer les faits.

À moins que cette période soit transformatrice car elle nous permet, tout autant, de nous dépouiller des faux-semblants et de tout ce qui n’était plus aligné avec notre conception de la vie, après, avoir certainement eut des relations difficiles avec famille et parents… Nous sommes pris dans la tourmente père et mère que nous incarnons à l’intérieur de nous et dont un équilibre doit être trouvé afin d’être aligné avec ce que la vie mettra sur notre route. Lorsqu’un équilibre est trouvé, c’est tous nos choix et toutes nos décisions qui s’en trouvent pourvu et qui nous permet d’avancer d’un pas plus léger.

Quoiqu’il en soit, cette Lune dans notre foyer intérieur, est en bon aspect à Mars, et va donc venir exacerber notre imagination et notre action, nous permettant de prendre des initiatives, là ou mars transite dans notre thème. Pour cela, nous pourrons compter sur un bon aspect Lune / Jupiter qui favorisera notre enthousiasme et notre optimisme, tout en conservant notre sensibilité et notre réceptivité avec un bon aspect à Neptune.

Car ici, il s’agit de faire la paix avec notre passé, avec tout ce que représente Vénus qui transite le signe des Capricornes, l’affectif, l’amour des siens, l’amour du père, de notre père et de notre autorité intérieur, l’acceptation de ce que l’on est professionnellement et ambitieusement, démarqué de sa lignée et de ce qu’elle nous imposait inconsciemment et quelles que soient les opinions divergentes et opposées avec lesquelles on a évolué et grandit. Il s’agira de trouver l’équilibre entre ce que l’on est intérieurement (la Lune en Cancer) et ce que l’on souhaite être (Vénus en Capricorne), ou que l’on souhaite incarner (Soleil en Capricorne) tout en restant maître de ses émotions… Même si pour cela nous pouvons douter de l’avenir, même si pour cela, et en dissonance à Pluton, la Lune nous invite à modifier notre façon de voir la vie, même si pour cela notre sensibilité est à son paroxysme, et que notre stress atteint son pique le plus élevé.

Il nous faudra avec Pluton en Capricorne, mourir à soi même des conditionnements inculqués pendant notre enfance et notamment ici, transformer ce que l’on a reçu de notre mère (Lune en Cancer) et de sa façon de nous nourrir, pour pouvoir à la longue nourrir nous même des parts de nous en souffrance. Car, vous l’aurez bien compris, qu’ici, il va s’agir d’être moins dépendant des autres pour pouvoir construire son avenir. Ne plus être dépendant suppose aussi d’équilibrer son foyer avec sa vie extérieure afin de ne pas verser dans l’excès de l’un ou de l’autre, c’est être en paix avec soi-même. Seul, celui qui est en manque affectif, aura tendance à plonger vers des ambitions malsaines ou à quémander l’amour des siens.

Saturne veille au grain depuis qu’il est entré dans le signe des Capricornes et peut nous frustrer dans le domaine qu’il transite dans notre thème, tant que l’on n’a pas redéfinit qui l’on est vraiment, débarrassé de nos conditionnements qui nous obligeaient à faire des choix qui correspondaient à ceux de notre famille ou à l’inverse qui nous obligeaient à choisir tout l’opposé par esprit de contradiction inconsciente. Ainsi, en dissonance avec la Lune, on aurait tendance à ne voir que ce que l’on a pas, à se croire sans appui, sans aide, sans soutien, à se sentir en insécurité, ou de ne pas être à la hauteur, d’avoir peur de ne pas avoir l’étoffe qui nous propulserait vers la concrétisation de nos projets. On pourrait avoir peur d’avoir des choix à faire, mais, ce n’est pas le cas, en se redéfinissant dans le domaine ou Saturne transite, il permet à notre émotionnel de s’équilibrer et de trouver le juste milieu pour assumer ce que la vie nous propose.

Car ne l’oublions pas, cette redéfinition de nous-même, va nous permettre d’être plus en harmonie avec ce que l’on est (soleil conjoint Vénus), avec ce qui nous motive, avec ce que l’on aime, tout en exerçant un certain pouvoir, une certaine radiance. De récupérer de l’énergie avec un bon aspect de Soleil à Mars, d’être plus optimiste et généreux avec un bon aspect du Soleil à Jupiter, d’être doté de plus de sensibilité avec un bon aspect à Neptune ou d’envisager un certain idéal, mais c’est sans compter sur notre persévérance, notre volonté et nos ambitions qui pourront donner de la stabilité à notre vie…

Cette Pleine Lune, nous montre le chemin et en nous incitant à la redéfinition de soi même au niveau de nos objectifs, elle nous montre ce qui doit être changé ou transformé pour pouvoir continuer à avancer. En gros, elle nous demande de lâcher ce qui nous faisait peur et qui nous limitait dans notre évolution, peurs qui ont été engendrées par notre vécu infantile qui nous tiraillait entre un vécu social et un vécu familial, mémoire que l’on porte de leurs propres acceptations ou pas, de nos propres parents et que l’on doit laisser partir pour accepter nos tout nouveau costumes, ceux qui sont à l’image de qui l’ont est vraiment et qui rassemble toutes nos ressources et nos richesses intérieures.

Mourir à notre père intérieur et à son autorité lancinante, comme mourir à notre mère intérieure et à son amour paralysant, voilà, les objectifs de notre nouveau Moi. Une renaissance de notre vrai NOUS. Ainsi, en se réconciliant avec nos parts masculines et féminines intérieures, on se réconcilie aussi avec l’énergie de notre père et de notre mère. N’est ce pas un beau cadeau pour ce début de nouvelle année ? Car, il nous permet enfin d’accepter ce que la vie nous propose et de ne plus s’auto saboter pour une fois…

Qui sera touché par ces énergies de la Pleine Lune ?

Tout le monde, bien évidemment, et plus particulièrement les Cancers et les Capricornes du 2ème décan, mais aussi tous ceux qui ont des planètes en natal, dans le 2ème Décan des Cancer et des Capricornes, mais aussi les Scorpions et les poissons.

Cette Pleine Lune qui nous demande de nous transformer dans nos objectifs ou nos ambitions avec une dissonance à Pluton, pourrait bien entraîner quelques revirements de situations incontrôlables ou quelques difficultés avec une dissonance à Uranus dans les domaines qu’Uranus transite dans votre thème. Il faudra alors s’appuyer sur nos objectifs à atteindre, ne pas perdre de vue nos ambitions, notre enthousiasme, l’amour de ce que l’on fait, ne pas se laisser déstabiliser et avoir confiance en soi et en ses capacités.

D’autant plus que La Lune Noire, qui correspond à un manque, ou à un vide profond et intérieur, nous propose de dépasser le domaine ou elle se trouve. Ainsi, en transitant dans le signe des Capricornes, elle pourrait bien pointer du doigt notre relation à l’autorité ou à l’image du père, quelque chose, peut-être, d’écrasant et d’ambigüe qui est resté tapis dans l’ombre de notre conscience et qui agit parfois à l’insu de notre volonté, comme de refuser de se donner les moyens de réussir ou d’avoir une ambition démesurée que l’on arrive pas à atteindre parce que l’on a pas opéré les mutations qui s’impose et que l’on a peut-être pas assez travaillé notre père et notre autorité intérieure, avec peut-être, une tendance à refuser l’ordre déjà établi.

En stabilisant et en équilibrant cette Lune Noire, on peut, peut-être, arriver à voir et à ressentir les choses avec plus de sagesse et à avoir les prises de consciences nécessaires qui nous permettront de changer ce qui doit être changé, mais surtout d’être au plus juste de soi-même, car, là est tout le travail que l’on doit faire sur soi…

Ainsi, pour conclure, lors de la nouvelle Lune du 18 décembre 2017, vous avez dû ressentir les énergies de quelque chose qui alors, était encore inconscient et qui venait vous titiller afin de prendre un nouveau départ ou de démarrer autre chose.

Lors de la Lune croissante, le 26 décembre 2017, des actions ont pu être entrepris, des décisions ont pu être prises dans une certaine direction, afin de changer le cours de notre existence, à moins que vous ayez vécu quelques crises en rapport avec les décisions de la nouvelle Lune.

De ce fait, lors de la Pleine Lune du 2 janvier 2018, peut-être récolterez-vous ce que vous avez semé à la Nouvelle Lune. C’est une phase qui demande à ce que l’on arrive à maîtriser nos émotions qui sont assez sollicité comme nous l’avons vu plus haut par la Pleine Lune et si l’on passe ce cap avec une certaine maîtrise et un certain travail sur soi, on en ressortira grandi et plus fort intérieurement.

Pour exemple, une personne au chômage qui en avait assez d’essayer de s’en sortir par ses propres moyens et de ne pas arriver à ses propres fins, profita des énergies inconscientes de la Nouvelle Lune du 18 décembre 2017 pour commencer à penser à changer sa façon de voir les choses en matière d’ambition et profita des énergies de la Lune croissante du 26 décembre 2017, pour postuler à une offre d’emploi qui ne répondait pas à première vue à ses aspirations, pour finalement, s’apercevoir que le poste est plus vaste que ce qu’on lui avait proposé et qu’il répond vraiment à toutes les exigences qu’elle souhaitait voir incarner dans sa future activité. Elle récolte donc en Pleine Lune, ce qu’elle a semé en Nouvelle Lune, parce qu’elle a choisi de changer sa vision des choses, de se remettre en question et de travailler sur cette notion d’autorité et de père intérieur, mais surtout parce qu’elle a lâché prise et s’est donné le droit de réussir, tout en gardant un espace et du temps pour sa vie familial. Elle a réussi à trouver un bon compromis et à équilibrer les deux plateaux de la balance. Ainsi, entre le 2 et le 4 janvier 2018 (énergie qui court 2 jours avant et 2 jours après), elle devrait avoir une réponse assez favorable qui pourrait engendrer tout un tas de question quant à cette nouvelle activité, des peurs, peut-être, des doutes, mais c’est à ce moment-là, qu’elle devra respirer et souffler un bon cou, afin de s’aligner avec ce qui est et avec ce que la vie lui octroie comme possibilité pour ne pas s’auto-saboter et asseoir pour un temps sa nouvelle fonction. Peut-être alors, en ressortira t’elle grandit… à n’en pas douter !

Et vous, que pensez-vous récolté pour cette Pleine Lune ?

Merci pour votre intérêt pour mes capsules astrologiques et à bientôt…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article