Les énergies de la Nouvelle Lune du 17 mars 2018.

Publié le par Péris Angélique

On s'ouvre à la guérison...

Les énergies de la nouvelle Lune du 17 mars 2018.

Bonjour à vous tous et à vous toutes,

Depuis le temps que vous suivez ces capsules astrologiques, vous savez maintenant ce qu’est une Nouvelle Lune, ce qui veut dire, que vous savez que c’est à la Nouvelle Lune que l’on pose nos nouvelles intentions, que l’on s’engage dans une nouvelle direction, que l’on tourne une page ou que l’on lance un nouveau projet ; et dans le domaine de notre vie ou le couple Soleil / Lune transite dans notre thème natal. Cette Nouvelle Lune transite le 3ème décan du signe des Poissons, qui est un décan d’adaptation mais c’est aussi le décan de l’incertitude, décan maîtrisé par Mercure.

De ce fait, même si l’on se pense à peu près au top, il n’en reste pas moins qu’une vague de « je ne sais pas, je ne sais plus » nous envahie et en l’occurrence dans cette nouvelle direction qui s’ouvre à nous. Alors oui, on a épuré pas mal de chose, on a changé quelque truc, on a modifié, analysé, transformé, mais, on n’est pas au top à 100%, quelque chose fait qu’il y a des doutes quant à ce que l’on met en place. Un manque de confiance en soi peut être, des peurs, ou des angoisses qui nous font faire un pas en avant et 2 ou 3 en arrière.

Mais n’oublions pas que le Poisson étant un signe chargé de vibrations éthériques mais aussi karmique, la nouvelle Lune éclaire ce qui émotionnellement nous bloque. Et conjoint à Chiron, il se pourrait bien que ce qui soit mis en lumière ait un rapport avec soit notre vie intime, soit notre vie familiale, notre vitalité, notre santé, notre vie sociale, peut-être une épreuve impliquant notre mère ou notre père… Une vielle blessure qui remonte des tréfonds de notre inconscient, de notre jeunesse ou d’une autre vie et qui prend place devant nos écrans mentaux et émotionnels parce qu’il est temps de désamorcer la charge émotionnelle ou affective.

Ah, c’est sûr, cela ne va pas passer comme une lettre à la poste, on risque de le sentir passer et de se sentir soumis à des pressions notamment dans le secteur où votre Chiron natal se trouve.

Mais avant tout qu’est-ce que Chiron ?

En natal, Chiron représente notre blessure fondamentale, celle contre laquelle on va se battre toute notre vie pour essayer d’obtenir clémence, celle qui nous empêche d’avancer parce que porteuse de mémoire karmique et transgénérationnelle, elle va nous dévoiler ce qui nous cause le plus de souffrance et que l’on va devoir transmuter en travaillant sur nos peurs, nos angoisses pour retrouver l’alignement dont on espère depuis longtemps. Ainsi, c’est en acceptant ce que Chiron propose, que l’on pourra s’en libérer, dépasser ses mécanismes pour aller vers le Chiron guérisseur, celui qui est en lien avec notre âme et avec notre Nœud Nord.

De ce fait, Chiron en transit amène une épreuve à dépasser qu’elle soit karmique ou transgénérationnelle dans le domaine qu’il transite. Ainsi, Chiron transite actuellement le signe des Poissons (jusqu’en février 2019), et selon le domaine ou la maison qu’il transite dans votre thème natal, il y a quelque chose à dépasser de l’ordre de la spiritualité, du mysticisme ou de la religion. Et plus profondément de l’ordre de la confiance en soi, de la foi, mais aussi de la fusion. Signe d’Eau, le Poisson fusionne avec l’ambiance dans laquelle il évolue, avec ses expériences, ses relations, il projette tout ce qu’il est sur quelque chose ou sur l’autre, pour pouvoir mieux se fondre jusqu’à presque disparaître pour ne plus faire qu’un. Symbole de sacrifice, Chiron en Poisson nous demande d’Alchimiser la souffrance en libération spirituelle, mais pour cela, il ne nous faudra plus fuir devant l’adversité ou les épreuves mais assumer et accepter ce qui se présente à soi.

Il y a bien souvent une notion d’illusion, avec le transit de Chiron en Poisson opposé à la Vierge, et en analogie avec la maison VI, maison de la vie quotidienne, du travail et de la santé et donc de tout ce qui est en rapport avec les soins et les thérapies. La souffrance est telle que certains mettent toute leur confiance et leur espérance en des thérapies, avec la conviction certaine qu’elle va les sortir de cette mauvaise passe. Ils se déchargent, se déresponsabilisent, c’est comme s’ils prenaient tous leurs packtages émotionnels et de souffrances et les remettaient dans les mains du thérapeute en disant : « mon fardeau est trop lourd, faites tout ce qu’il vous est possible et en votre pouvoir, pour m’en libérer. Pendant ce temps, moi j’attends dans la salle d’attente ! ». C’est à peu près cela dans la réalité…

C’est parce que c’est trop dur, qu’ils fuient devant tant de chose à remettre en question, ils se perdent dans les méandres de leurs illusions et croyances et ne veulent pas contribuer à leur libération. Ils croient que l’autre les guérira, les sauvera, les libérera, sans qu’eux-mêmes aient le petit doigt à lever, ils ne se remettent pas en question, ou le font dans l’illusion en projetant sur les autres et en les incriminant de tous leurs maux. De ce fait, si le thérapeute n’a pas réussi à alléger la charge émotionnelle et la souffrance qui y est liée, l’ego dira que c’est un mauvais thérapeute, parce qu’il n’a pas réussi à le sauver.

Le seul souci à tous cela, c’est que plus ils fuient leur responsabilité de changer et de transmuter leur être profond, plus les expériences sont de plus en plus dures à vivre. Ils sont las, fatigués, épuisés et attendent que la vie ou les autres leur trouvent la solution.

Le problème, c’est qu’ils vont aller de thérapeute en thérapeute, de technique en technique, remuer ciel et terre à l’extérieur, quand un simple retour sur eux-même suffirait. Regarder avec des yeux nouveaux de compassion et de tolérance, ses propres ombres pour les accepter et les accueillir comme faisant parti totalement de l’être que nous sommes, sans faux semblant, ni faux-fuyant, leur donner la parole, les comprendre pour libérer la souffrance et la charge émotionnelle. En d’autres termes, personne d’autre que vous, vous libérera et vous sauvera de la noirceur de votre âme et de votre vie…

Chiron va donc vous mettre, face à ces souffrances profondes, celles que vous ne voulez pas remettre en question, celles ou inconsciemment, vous vous satisfaisez de vivre, parce qu’elles vous rassurent, vous sécurisent. Parce que même si elles vous font souffrir depuis tellement longtemps, vous les connaissez et avez habitué votre personnalité à les éviter, à les contrer, ou à les faire taire, et rien que d’essayer de vous imaginer sans, vous ne sauriez plus à quoi vous raccrocher, vous auriez l’impression de disparaître dans le néant et de mourir. Mais, je vous rassure, on ne meurt pas de ces choses-là, ce n’est que votre ego qu’il le croit, car, celui-ci n’aime pas que l’on déroge à tout le processus inconscient qu’il a mis en place pour vous maintenir dans la servission. Alors, il vous illusionne, c’est son rôle premier l’illusion, vous faire croire que ce que vous vivez vous sert à vous lorsqu’en fait, cela vous dessert complètement. Mais ça, c’est tout un travail de différenciation entre vous, votre être profond et aligné ; et vos conditionnements, votre éducation, vos croyances, vos émotions… etc.

Donc, vous avez bien compris que la Nouvelle Lune va mettre en lumière ce que Chiron véhicule dans le domaine où il transite dans votre thème, parce que même si la Nouvelle Lune est un temps de nouvelles intentions ou de nouveau départ, elle reste bien consciente que ; qui dit nouveau départ ou nouvelle intention ; cela doit se faire en étant conscient de ce qui nous bloque.

À cette seule fin, le Trio Chiron / Soleil / Lune est en aspect dissonant à Mars, et peut révéler des tensions dans le secteur où Chiron transit dans votre thème. Peut-être aurez-vous des décisions à prendre, mais Mars transite la toute fin du signe du Sagittaire, signe de Feu, donc essayez de ne pas céder à l’impulsivité. Pour ce faire, peut-être qu’une prise de conscience est nécessaire dans un premier temps et à la limite, attendez le lendemain, que Mars quitte le signe des Sagittaires pour faire son entrée dans le signe des Capricornes, le 18 mars 2018. Là, Mars, devrait être plus pondéré, plus cadré, moins excessif ou moins extrême. Ainsi, quelles que soient les décisions que vous prendrez, elles seront prises de façon responsables, sérieuses et sur du long terme.

Uranus sera d’ailleurs en harmonie avec Mars, ce qui vous donnera la capacité de transformer, de réformer, voire de révolutionner votre vie de manière positive, active et originale grâce à la puissance de Mars et à la versatilité d’Uranus. Même si pour cela, une dissonance Uranus / Pluton parle de conflit et de destruction dans les domaines qu’ils transitent dans votre thème, le couple Soleil / Lune aidera Uranus à faire les changements qui s’imposent, ou en tout cas, à amorcer les changements en vue d’une vraie transformation.

Vous pourrez vous aider d’un trigone Chiron / Jupiter qui va favoriser vos remises en question. Et oui, car depuis le 10 mars ; Jupiter rétrograde dans le signe des Scorpions (vous pouvez retourner voir la vidéo de Jupiter rétrograde du 10 mars au 11 juillet 2018) et va vous demander dans le domaine où il transite dans votre thème natal, de revenir au plus près de vous-même afin de vous séparer de ce qui ne vous correspond plus. Bien évidemment Jupiter, parle de responsabilité, d’évolution sociale, d’expansion, de loi, de justice, de chance… De ce fait, si votre décision est de mettre le doigt sur ce qui blesse, Chiron vous fera bénéficier de l’aura d’expansion et d’évolution grâce à Jupiter.

Jupiter sera en bon aspect au couple Soleil / Lune favorisant notre optimisme, nos ambitions, notre générosité et notre enthousiasme. En Bon aspect à Pluton, nous serons capables de puiser dans nos ressources intimes pour réussir ce que l’on veut entreprendre, même si cela met du temps ou si Saturne bloque certaines choses créant des difficultés et une certaine insatisfaction.

Ainsi, pour en revenir au décan de l’incertitude maîtrisé par Mercure, c’est bien à notre Âme, que le messager des Dieux, va venir nous solliciter. De ce fait, en transitant dans le signe des Bélier, Mercure donne un mental vif, impulsif, qui ne prend pas le temps de réfléchir, or, la réflexion c’est ce qui nous ait donnée d’instaurer, ainsi que l’écoute intérieure, surtout, si l’on veut faire des choix cohérents avec la personne que l’on est réellement. Conjoint à Vénus, une pointe de diplomatie et de charme peut nous aider dans l’utilisation des mots pour obtenir ce que l’on souhaite. Même si pour cela, en aspect dissonant à Saturne et Pluton, l’incertitude de ce que l’on a à faire avec Mercure, nous stress quelque peu car on souhaiterait, peut-être, imposer ses idées ou en tout cas sa vision des choses. Serait-il bien alors d’analyser différemment les choses, en étant moins critique, moins dans la provoc ou la destruction parce qu’intérieurement on se sent déstabilisé et que l’on a peur de ce qui remonte à la surface.

Neptune est toujours au quinconce du Nœud Nord, et continue à nous solliciter et à nous demander de modifier et de transformer, nos croyances, nos doutes, d’être plus dans la foi de ce qui doit être et d’arriver à unifier ces deux forces en puissance, en se laissant guider et inspiré par plus grand que nous, par la conscience absolue, qui sait mieux que nous, ce qui est bon ou pas pour nous…  et en bon aspect à Saturne, soyons rassuré que nous possédons tous les atouts nécessaires pour réaliser nos rêves et du coup, nos nouvelles intentions ou changement de cap, en surmontant les obstacles.

Qui va donc être sollicité par cette nouvelle lune du 17 mars 2018 ?

Bien évidemment les signes du Poisson et par résonnance tous les signes d’Eau, les signes du Bélier et par résonnance tous les signes de Feu ainsi que les signes du Capricorne et par résonnance tous les signes de Terre, mais aussi, tous ceux qui ont des planètes en natal dans le 3ème décan des Poisson, et tout autres planètes natales en aspect à celle qui transitent.

En conclusion, ça risque de pas mal bouger intérieurement, et pour pouvoir mettre en route nos nouvelles intentions, il va nous falloir nous délester de cette vielle souffrance qui nous limite et qui nous bloque, en commençant par accepter que nous ne savons pas, que nous ne savons rien, en accueillant ce qui se présente à nous, en sortant du rôle de victimisation, car même si avec le signe des Poissons nous ne maîtrisons et nous ne contrôlons rien, la souffrance se frayera quand même un passage vers la lumière de la Nouvelle Lune afin d’amorcer le chemin vers une certaine guérison…

Merci pour votre intérêt pour mes capsules astrologiques et à bientôt…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Tres intéressant.<br /> Merci pour votre travail :)
Répondre
P
merci à vous ;-)