Les énergies de la Pleine Lune et de la Lune Bleue du 31 mars 2018

Publié le par Péris Angélique

On patiente, on réfléchit et on équilibre...

Les énergies de la Pleine Lune et de la Lune Bleue du 31 mars 2018

---

Bonjour à vous tous et à vous toutes.

Quelle extraordinaire nouvelle Lune du 17 mars, nous avons vécus ! Extraordinaire qui veut dire qui sort de l’ordinaire, dans le sens où conjointe à Chiron, cette nouvelle lune mettait en lumière notre blessure fondamentale dans le domaine ou le trio Soleil/lune /Chiron transitait dans notre thème.

Et on peut dire que l’énergie était bien présente et qu’elle en a remué plus d’un. On s’est senti angoissé, oppressé, perdu, englouti… ne sachant plus à quoi se raccroché. Mais qu’est ce qui pouvait nous ronger à ce point, intérieurement ? Une vielle, très vielle blessure non encore aguerrie qui refaisait surface parce que la lumière venait de ce faire jour dans un des domaines de notre vie. Nous n’avions pas les outils adéquates pour la contrer, et en même temps, il n’y avait rien à faire, il fallait juste la laisser s’exprimer, la laisser remonter des tréfonds de nos profondeurs, la laisser nous envahir totalement, l’écouter nous raconter notre histoire. Elle n’a pas hésité à transporter avec elle son lot d’émotion qui selon la blessure de tout un chacun, est plus ou moins prégnante, envahissante, ou débordante… Il fallait la regarder s’exprimer à travers nous, comprendre nos mécanismes de survit, parce que oui, lorsqu’une souffrance remonte de nos profondeurs, elle amène avec elle tout un tas de peur ou d’angoisse, que, si vous avez bien remarqué le fonctionnement, nous font nous crisper de l’intérieur, ce qui déclenche des mécanismes intérieurs de survit pour essayer de contrer la souffrance. Et que fait-on pour la plupart ? On essaye de la combattre et comme elle est inhérente à nous, on se combat soi-même. Ainsi, se déchire, et se tiraille à l’intérieur de nous, une souffrance inconsciente que l’on n’explique pas, entre notre être pensant et toutes les parts de nous qui nous composent, créant un vrai champ de guerre où les maîtres mots sont ; de faire taire à tout pris cette souffrance, l’anéantir et la détruire.

On se combat soi-même, vous entendez comme le mot est dur ! Mais alors, comment doit on appréhender ces souffrances qui remontent et qui nous noie sous un émotionnel débordant ?

Il faut la laisser nous traverser, nous envahir, nous engloutir. Oui, cela fait mal, même très mal parce que l’on a plus le contrôle de notre émotionnel et que l’on se sent glisser dans un puit sans fond avec rien autour de soi, à quoi se raccrocher. On se sent totalement perdu, on a l’impression que l’on va mourir, mais on ne meurt pas pour autant, c’est la souffrance qui passe et se fraye son chemin. Elle, elle veut juste sortir et se libérer de toute l’énergie qui la condensait à rester cachée dans les tréfonds de notre être. Alors, si une occasion lui ait donné de se montrer, de nous enseigner et de se libérer, elle va prendre la route qui mène tout droit à la libération, disons plutôt dans un premier temps à la conscientisation.

Prendre conscience de son existence, c’est déjà le chemin à moitié fait. Le reste nous en revient de droit, lorsqu’on sait pourquoi elle a existé, on peut mieux appréhender les situations similaires à celle qui se sont présentés et reprendre le contrôle de nos pensées et de nos émotions pour mieux traverser les autres occasions.

En d’autres mots, c’est en acceptant ce qui remonte, ce qu’elle nous montre, en la laissant nous envahir et nous englober totalement, qu’elle disparaît toute seule. Aucunes parts à l’intérieur de nous qui la contre ou la combat, pas de jugement intérieur, une confiance absolue en notre maître intérieur qui voit, qui sait et qui est prêt à nous guider lorsque la faille se représentera.

Ainsi, quoique que cette nouvelle lune du 17 mars vous ait montré, cela vous a certainement permis, de réajuster vos intentions, de vous engager dans une nouvelle direction, de tourner la page à quelque chose ou à une situation, à moins que vous ayez lancé un nouveau projet.

Autant la Nouvelle Lune agit dans l’ombre de notre conscience, autant la Pleine Lune éclaire nos intentions et nos émotions. Ainsi, la Pleine Lune est la mise en lumière de ce que l’on a mis en place au moment de la Nouvelle Lune. Elle correspond à une période de récolte, ou pas, selon ce que l’on a mis en place, lors de la Nouvelle Lune. Mais comme, toute la lumière est faite sur cette Pleine Lune, il faut aussi s’attendre à ce que soit révélé certaines émotions qui lors de la phase croissante de la Lune, nous ont permis d’être à leur écoute, de les accepter pour pouvoir y travailler dessus. Ainsi le jour de la Pleine Lune, nos émotions deviennent nos propres enseignements ou messagers, et nous invite à la maîtrise de ce que nous ressentons.

Cela s’explique par le simple fait que, comme la Lune est en opposition au Soleil, cela crée des tensions dans les signes et les domaines qu’’ils occupent, mais surtout, cela met en lumière la problématique, si problématique il y a…

De ce fait, pour cette pleine lune du 31 mars 2018, le Soleil transite le signe des Béliers et met en valeurs les qualités de ce signe, comme l’action, le mouvement, l’impulsivité, le courage, le désir d’entreprendre, les initiatives individuelles, l’indépendance, le renouveau… Signe de Feu, ces réactions peuvent être aussi, vives, intenses, parfois excessives ou colériques.

Quant à la Lune qui transite le signe de la Balance, elle exacerbe toutes les émotions reliées à ce signe comme le besoin d’échanges et de partage, de coopération, de recherche de paix et d’équilibre, d’harmonie, de vie sociale, de justice, de couple, de séduction ou d’indécision… Signe d’Air, elle a besoin d’une vie associative ou d’une participation sociale dans le respect de soi et des autres.

Cet axe Bélier / Balance nous parle donc, de notre relation à l’autre et donc d’un dialogue difficile et profond, parce qu’entre vouloir s’affirmer et n’écoutez que soi, ou vouloir fuir ses responsabilités tout en se remettant à autrui, l’équilibre est difficile et épuisant. Et pourtant, il va bien falloir composer !

Regardez dans quel domaine de votre thème, le Soleil transite le signe des Bélier, et la Lune transite le signe de la Balance, pour comprendre où toutes ces énergies vont pouvoir se déployer.

Mais, ce n’est pas tout, pour ce 31 mars 2018, nous avons à faire à une pleine lune et une Lune bleue. C'est-à-dire que le mois de mars 2018 connait 2 pleines lunes que l’on appelle Lune bleue, non pas parce qu’elle aurait des reflets bleutés mais parce que le mois de mars comptabilise 2 pleines lunes, une qui est déjà passée le 2 mars 2018, et celle du 31 mars 2018, donc 2 pleines lunes au lieu d’une seule, ce qui fait donc 13 pleines lunes au lieu de 12 pour l’année.

Je rappelle que les années dîtes à 13 pleines lunes, phénomène qui se présente tous les 2 ou 3 ans en pleine lune additionnelle, ou tous les 19 ans à peu près ; est une année un peu spéciale en événement climatique, climat détraqué, vague de froid, tempête ou sécheresse, une année en tout cas différente et plus difficile que les autres.

Ainsi, depuis que le printemps à fait son entré le 20 mars dans le signe des Béliers, en plus de la vague de froid qui a sévit il y a quelques jours un peu partout en France, nous assistons à nouveau à une autre vague de froid, ou neige et pluie se mélangent et où les températures ressenties sont en deçà de celle énoncées, froid sec et glacial, on a du mal à se réchauffer.

Jupiter est rétrograde depuis le 10 mars dans le signe des Scorpions, Mercure vient d’amorcer lui aussi sa rétrogradation ce 24 mars dans le signe des Béliers, pour revenir direct le 16 avril, il n’y a pas à dire, nous sommes dans une énergie d’impatience et de révolte et je ne parle même pas des grèves, des manifestations, et des gens mécontents.

Le Soleil occupe le 2ème décan du signe des Béliers, qui est le décan qui concerne le mental, ce qui fait que l’on va être tenté de beaucoup plus réfléchir, d’analyser, et de trouver des moyens de se dépatouiller de tout ce que l’on vit. Je dis bien que l’on va essayer, car un carré Soleil / Mars qui nous donne une grande énergie, puisque le Soleil est notre énergie de vie, notre énergie vitale, va se voir complètement déstabilisé par l’énergie de mars qui est abrupt, cela peut créer des tendances à agir de façon radicale, cela peut donner des réactions impulsives avec des difficultés à supporter les limites ou les contraintes, peut-être même l’autorité, il y a un rapport de force avec les autres.

N’oublions pas que mars est rentré dans le signe des Capricornes le 18 mars et que même si l’énergie stoïque, froide, glaciale et sèche du Capricorne, limite voire frustre quelque peu un mars en ébullition, il ne lui enlève pas ses capacités, il le canalise lui donnant une certaine structure plus pondérée et réfléchie, mais n’annule aucunement ses intentions. Il y a d’ailleurs une certaine force dans ce mars en Capricorne, d’autant plus qu’il est conjoint à Saturne, ce qui multiplie sa persévérance et sa ténacité. L’impulsivité de ce mars est contrôlée, elle est plus réfléchie, plus réaliste ce qui n’enlève en rien son côté tranchant, mais, parce que ce mars est plus posé, lorsqu’une quelconque décision a été prise, elle l’est sur du long terme, elle est définitive. Voilà le couperet de ce mars en Capricorne conjoint à Saturne. Ainsi, quel que soit vos intentions qui ont un rapport avec vos ambitions, votre réussite, votre reconnaissance sociale, et dans le domaine ou mars transite dans votre thème, une décision risque d’être prise et soutenue.

On peut douter de nos décisions ou de nos choix, parce qu’un manque de confiance en nous peut nous envahir, avons-nous fait les bons choix et avons-nous pris les bonnes décisions ? Ces doutes viennent de nos peurs, peur de l’échec, peur de ne pas être aimé, reconnu… peur aussi de l’autorité, cette autorité qui nous a bercé toute notre vie par nos conditionnements et notre éducation, et qui nous a imposé des limites que l’on ne devait pas dépasser… Aujourd’hui qu’en est-il ? Par ce carré Soleil / Saturne, cet aspect vient nous interroger sur notre capacité à prendre les bonnes décisions, celles qui sont alignées avec notre être intérieur et non celles qui dirigent notre vie parce qu’elles proviennent de nos nombreux conditionnements.

Mercure transite en conjonction avec le Soleil, afin que notre énergie de vie puisse s’allier avec notre principe intellectuel, mais là, pas de pot, Mercure est rétrograde et nous rend anxieux, stressé ou nerveux, on s’angoisse parce qu’il représente aussi tout ce qui est communication, écrit, appel téléphonique, déplacement… et que tout semble bloqué, retardé, mettant à mal nos nerfs. On est obligé d’attendre, d’être patient, de subir, rien ne va plus, Mercure nous invite à la patience en attendant qu’il devienne direct et que tout se débloque, même si cela nous met en tension, que l’on est colère, que l’on veut tout cassé, ou que cela nous mine au point de déprimer, n’oublions pas nous ne sommes pas maître des événements extérieurs à nous.

A ce titre, ceux qui ont Mercure rétrograde dans leur thème natal, ressentiront encore plus la rétrogradation de Mercure, car cela viendra réactiver le domaine ou ce positionne leur Mercure natal.

Mais tout ce que l’on fait, toutes les décisions que l’on prend, ont un seul et unique but, aller dans la direction qui est la nôtre, celle qui est conforme avec notre devenir. Ainsi, ce nœud Nord en Lion au trigone du Soleil, qui nous incite à rayonner la personne que nous sommes, celle qui se rapproche le plus de notre être intérieur, nous permet de tout mettre en place pour nous aider à notre réalisation dans les domaines ou le Nœud Nord et le Soleil transite dans notre thème.

Il y a donc un tiraillement certain, entre notre indépendance, notre autonomie, notre énergie, notre entreprenariat, notre volonté, dans les domaines ou le Soleil transite dans notre thème en Bélier, et notre sensibilité, notre besoin d’être avec les autres, de composer avec eux, d’être en harmonie avec eux dans une sorte d’échange et de partage dans les domaines ou la Lune transite dans notre thème en Balance. Cela peut donc générer des variations d’humeur et l’on peut osciller entre l’indépendance et le besoin des autres… La solution ? Elle se trouve dans notre écoute intérieure, peut importe que l’on fasse la balance entre l’un ou l’autre, l’important est d’être au plus près de ces besoins, de composer avec les autres lorsque’ l’on en ressent le besoin et de s’auto gérer tout seul, lorsqu’on le sens, venir du plus profond de ses tripes. Tout le reste n’est que du surplus qui nourrit notre ego mais pas notre être véritable.

Parlons-en de notre émotionnel, avec une opposition Lune / Mercure, carré Mars et Saturne, il y a de quoi se sentir instable. Notre émotionnel vacille entre notre part instinctive qui va réagir à l’instinct et notre part intellectuelle qui va prendre le temps de peser le pour et le contre. Cela montre donc un conflit entre les actions que l’on a posées, notre impatience et toutes nos émotions incontrôlables. Cela crée de la frustration ou de l’insatisfaction parce que l’on n’arrive pas à avoir ce que l’on souhaiterait. Et qu’est-ce que l’on souhaite ? Encore et toujours, on souhaite équilibrer la connexion avec toutes nos émotions pour retrouver l’harmonie et la paix intérieure, parce que si on est en paix avec tous nos personnages intérieurs, on sera en paix et en harmonie avec le monde extérieur, c’est par là que commence le vrai travail et c’est le chemin qui nous est indiqué par un sextile de la Lune au Nœud Nord.

Et Jupiter dans tout ça ? Jupiter qui a amorti ça rétrogradation depuis le 10 mars 2018, dans le signe des Scorpions, met en exergue ce qui est caché et fait remonter à la surface bien des choses dont certain se serait passé. Ses actions sont encore plus puissantes si dans votre thème natal vous avez un Jupiter rétrograde. Demandez à notre ancien chef d’état de 2007 ce qu’il en pense de la rétrogradation de Jupiter qui transite sa maison des finances ? Cette rétrogradation réactive son Jupiter natal en maison X, qui parle de reconnaissance, d’ambition et de carrière. Ainsi, en détournant la loi (Jupiter rétrograde en Scorpion) pour atteindre les sommets (en maison X), il aurait fait appel à des façons détournées et pas très recommandables (scorpion en maison II). Avec Mars qui transite sur son Nœud Nord natal, il va devoir surmonter des défis et des conflits, qui l’amèneront surement à un nouveau comportement afin d’assurer sa défense…

Et, pourquoi cela revient aujourd’hui ? Parce que Jupiter rétrograde sur son Saturne natal en Scorpion qui lui demande d’accepter de se remettre en question, sans chercher à fuir mais en assumant ses responsabilités.

Ainsi, Jupiter qui représente la loi, l’administratif, les avocats, les conseillers etc… et qui transite dans le signe du Scorpion, a bien du boulot pour faire remonter à la surface tout ce qui a été enfoui et dissimulé, même chez nous et encore plus si vous avez un Jupiter rétrograde dans votre thème de naissance. Jupiter vous rattrape dans les domaines où il rétrograde dans votre thème.

On peut quand même compter et s’appuyer sur une harmonie Jupiter / Pluton, pour aller jusqu’au bout des choses en transformant ce qui semble nécessaire.

Ainsi que sur une harmonie Jupiter / Neptune, car cette influence nous permet de voir les choses sous un aspect plus positif, et donc, de minimiser les difficultés tout au moins sur le plan des conséquences psychologiques.

Donc même si tout est en train de partir, j’aurais envie de dire, excusez-moi l’expression, « en couille », appuyons-nous sur nos convictions intérieures, celles qui gardent le cap de celui ou de celle que l’on doit devenir, plus allégé de par nos nombreuses remises en question et ouvrons-nous pour cette Pleine Lune du 31 mars à recevoir ce que nous avons planté à la nouvelle Lune. Profitez du rayonnement de cette lune bleue qui nous invite à faire le plein d’énergie pour surmonter tout ce qui se présentera à nous et maintenons la direction que l’on s’est donné…

En conclusion, pour cette pleine lune du 31 mars 2018, tout le monde sera touché. Entre la Pleine lune qui nous demande de trouver l’équilibre et l’harmonie entre notre action et nos émotions, entre la rétrogradation de Mercure qui nous stress ou retarde nos actions, et celle de Jupiter qui déterre ce que l’on a enfoui et qui nous fait réfléchir et intérioriser nos projets ou nos idéaux, sans pour autant les faire avancer, entre Mars qui impulse et tranche de sang-froid, Saturne et pluton qui nous interroge sans cesse sur la redéfinition de nous même et sur ce que l’on doit se séparer, et un Uranus / Pluton qui répond toujours à la destruction de ce qui ne convient plus, sans oublier une lune bleue qui nous aide à surmonter tout cela, notre pleine lune du 31 mars a de quoi réveiller en nous des émotions bien enfouis de mécontentement ou de mal être, qui sera temps de lâcher afin de permettre à notre guérisseur intérieur de prendre le relais et de s’en occuper…

Je vous souhaite à tous, une très bonne pleine lune

Merci pour votre intérêt pour mes capsules astrologiques et à bientôt…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci je partage !
Répondre
P
Merci :D