Dettes karmiques... Transit du Noeud Sud sur le Noeud Nord natal

Publié le par Péris Angélique

Tiré du film Centurion

Tiré du film Centurion

Si certains d'entres-vous me suivent, vous savez que j'ai déménagé le 17 février 2018.

J'ai quitté une maison pas du tout isolée, aux murs et plafonds de cuisine et de salle de bain, noircis de moisissures, ou j'étais souvent inondée par le courant d'eau qui longé le mur de la cour et du jardin extérieur au niveau de la route (lire dans tout est signe), et ou quasiment tous les mois, la fosse sceptique dégorgeait et débordait, c'était une catastrophe ! Je ne vous parle pas du chauffage, une cuve de fioul que financièrement je ne pouvais pas remplir au vu du prix du fioul à l'entrée de l'hiver, et une consommation de 380€ toutes les 3 semaines pour à peine 450L / 500L, sans compter une forte consommation d'EDF; je pense que pour une fille d'agent EDF à la retraite, j'ai semble t-il un problème avec l'énergie.

Il me semble en avoir déjà parlé dans un post de "tout est signe", mais avec les temps qui court, je trouve que de se chauffer devient un luxe. Et pour moi, dépenser presque la moitié de mes revenus en énergie pour n'avoir que 18° dans mon foyer, et 13° dans la cuisine, devoir dormir habiller et se cailler à longueur de journée, je trouve cela aberrant et inhumain. Mais c'est ma vie du moment et je l’accepte en vivant tant bien que mal.

Ainsi, un quinconce Soleil / Mars natal, symbolisant par le Soleil, la chaleur, le chauffage et Mars rétrograde, une énergie défaillante, m'oblige à avoir froid chez moi alors que je dépense une somme faramineuse en électricité ou en énergie de chauffage. Au carré de mon Ascendant, l'énergie du Soleil me fait vraiment défaut. Je n'ai pas accès à son confort, à sa luminosité, à sa chaleur douillette, à son réconfort moelleux. Il y a un décalage et un conflit entre cette énergie de vie et mon moi intime, de la même manière qu'il y a un décalage et un conflit avec l'archétype masculin et notamment le père.

J'ai toujours pensé qu'en travaillant sur moi et en essayant d'équilibrer les deux pôles "chaleur" et "énergie", j’arriverais à moins souffrir de ce froid, mais, ma maison VIII étant en Taureau, il semblerait que les transformations, chez moi, soient longues à la détente. 

Pour l'instant, dans ma nouvelle maison, je ne souffre pas trop du froid, je jongle avec les radiateurs électriques, la douille risque de faire mal pour la régule, mais bon, j'espère que cette maison est mieux isolée et donc que les coûts seront moindres.

Je fais très attention à mes sorties et rentrées d'argents car avec un Jupiter rétrograde natal en maison II (finances) et le transit de Jupiter en rétrogradation sur mon Jupiter natal, ouillleeeee.... ça fait mal ! Et pour cause, la veille du 10 mars, jour ou Jupiter commençait sa rétrogradation, je recevais une régule EDF du logement que je venais de quitter, de 210€. 

Je sais que je dois aussi récupérer une caution, mais à priori, entre Mercure rétrograde (les infos tardent) et Jupiter rétrograde (bloque les rentrées d'argents), j'ai l'impression de marcher sur des œufs. 

Je sais aussi que ce n'est pas le bon moment pour contacter mon ancien proprio pour lui demander ou en était la caution, parce qu'au vu des énergies ambiantes, avec le transit de Mars conjoint à Saturne et en Capricorne, dans ma maison de la communication (rien que ça), l'énergie à quelque chose de tranchant, de sec et de froid, mais cette énergie peut aussi m'aider à me maîtriser parce que je sens que le vent tourne.

La Lune déclenche le mouvement en rentrant dans ma maison de la communication et me pousse à appeler mon ancien propriétaire. Elle est en bon aspect à mon Mercure natal et en Lion, j'ai une communication intuitive qui m'aide à avoir les bons mots, les bonnes phrases, qui lui-même est conjoint à mon Noeud Sud natal. Intérieurement, il y a un volcan pas si déchaîné que ça, qui bouillonne, mais à l'extérieur, mon calme est exponentiel, la maîtrise n'est pas forcée, les événements s'emballent, mais moi je reste polie, courtoise, respectueuse, même si une part de moi, ce sens limitée. La communication a des airs de conflit et mon ancien propriétaire me décompte toute chose de ma caution, il ne va plus me rester grand chose.

Une pelouse pas tondue en plein mois de Février (il n'a pas arrêté de pleuvoir mais il m'a dit qu'entre pluie et soleil , j'aurais pu tondre = - 60€), un prunier qui est mort parce qu'il n'aurait pas supporté que je désherbe autour = - 100€, une encoche non visible sur un lino d'une chambre = - 400€, de la peinture qui s'écaille = - 40€, des plaintes qui n'ont jamais été collées (lui m'affirme qu'elles étaient collées) = - 50€ ou  60€, je ne sais plus... bref, avec mon sang-froid, Lune conjoint Saturne natal en bon aspect au transit de Mercure rétrograde, j'ai voulu engager la conversation et qu'il m'explique tout cela parce que je ne comprenais pas. Je me sentais maître de mon flux de parole et mes mots ne dépassaient pas mes pensées. Mon Mercure natal en Lion se sentait fière allure, une bonne pensée jointe à un bonne parole, j'avais au moins la maîtrise de moi-même, chose que je ne sentais pas du tout chez mon ancien proprio qui commençait à s'énerver.

Je ne sais pas comment il s'est senti, surement acculé, mais, il n'avait plus le même comportement avec moi. Tant que j'étais sa locataire, il y avait respect, franchise et honnêteté, en tout cas de ma part car de la sienne, j'en doute ! Il m'a tellement promis de chose que je n'en ai jamais vu la couleur à commencer par l'isolation de la maison et une aide à l'énergie. D'autre part, je le sentais vif, agressif, ne voulant pas discuter et m'expliquer les réparations qu'il me retenait sur la caution. Trouvant cette discussion, pourtant calme de mon côté, infructueuse et stérile, il m'a pressé de raccrocher en me disant que j'allais tout recevoir comme papier et justificatif par lettre recommandé avec accusé de réception, et que si cela ne me convenait pas, que l'on pouvait sans aucun problème aller plus loin. "Vous me  menacez ?" lui ai-je dis.

Comment retenir un Mars natal rétrograde, comment ne pas le laisser partir en couille, comme lorsque j'étais plus jeune et qu'il s'emballait, débordait, allant jusqu'au conflit les plus improbables ? La maîtrise de soi est indéniable dans ce genre de situation, le contrôle de soi, encore plus, maîtriser ses pulsions mortifères, mon Mars natal est en dissonance avec mon Mercure natal, je suis censée être impulsive, agressive, avec des mots tranchants, et un débit de parole qui ne laisse la place à personne, je suis censée prendre toute la place, "bouffer" l'autre en face, tel un Lion me positionner en tant que maître de la situation et mettre mes deux pattes en guise de vainqueur sur ma proie. 

Mais là, je contrôle, je suis assez fier de moi intérieurement, cette situation-là, n'aura pas mon impulsivité. Il est vrai que dans ces moments-là, je me sens comme ne pouvant à aucun moment justifier mes actes, comme si je ne pouvais rien faire pour que l'autre en face écoute aussi mes points de vue. Le propriétaire retourne la situation à son avantage, alors qu'il m'a laissé pendant 3 ans, vivre dans un lieu malsain plein de champignon, d'humidité et j'en passe.

Une maison que j'ai astiqué de fond en comble pendant au moins 5 jours, les murs, les sols, les plaintes, remis quelques touches de peintures par-ci et par-là, repeindre le plafond de la salle de bain avec de la peinture anti-moisissure, cirer les parquets, nettoyer à fond, volets et fenêtres, bref... je lui ai rendu une maison aseptisée. Pour finalement s'entendre dire que le parquet était ciré à la va-vite, que c'était mal fait, que j'avais pas rempli la cuve de fioul, que je ne chauffais pas. A priori, il dit être venu voir dans la grange (sans que je sois là) et avoir constaté aucun fioul dans la cuve, tout en me traitant de menteuse.

L'homme est bien connu de l'entourage comme un homme procédurier qui n'hésite pas à mettre au prud’homme ses locataires, comme un "grippe-sous" par la mairie et le village, il n'est pas apprécié. 

Cette situation, à l'intérieur de moi, c'est comme si tout à coup, l'étau se refermait sur moi, comme si je n'avais aucun moyen de manœuvre pour me défendre autre que mon énergie Martienne de combat, comme si une vielle mémoire de guerre à chaque situation où je me retrouve à ne pas pouvoir me défendre, refaisait surface. Comme si je me sentais prise au piège. Cette sensation, je l'ai vécu avec mon ancienne employée à la pizzeria (son père travaillé au prud'homme de son vivant, donc, à priori, une procédurière, encore une, qui connait ses lois à elle pour se défendre) et bien d'autre avec qui j'avais donné ma confiance et qui se sont retournés contre moi. Il y a ici, une notion d'enfermement psychique, effectivement, mon Pluton natal est en maison XII et si je réagis comme ça aujourd'hui, c'est que dans une autre vie, il y a eut une notion de destruction à mon encontre. Je n'aurais pas pu me défendre, et à priori je n'ai certainement pas pu avoir droit à la justice, ou quelque chose de l'ordre de la justice à du se passer, pour que mon Jupiter natal (loi et justice) soit rétrograde.

Ainsi, devant des situations similaires mon subconscient renvoie ces mêmes sensations et heureusement que je travaille sur moi car, j'aurais envie de dire que ces sensations pourraient me faire chuter et me faire descendre dans les tréfonds de mon âme, là, où la noirceur se mélange avec le chaos. Il y a en moi, une force de frappe indéniable et une partie de moi, se croit toujours en guerre. Uranus dans ma maison XII, ne m'aide pas à trouver la paix, il y a en moi, une peur insaisissable qui plane au dessus de ma tête, comme si j'étais sans cesse sur le qui-vive qu'il arrive quelque chose de radicale. Conjoint à ma Lune Noire natale, les remparts psychiques, s'ils ne sont pas contrôlées, peuvent exploser à tout moment et se perdre dans un oubli incommensurable. Il y avait une reconnexion à faire avec mon âme, qui dans la souffrance extrême, a pu se couper totalement, dans une vie passée.

Laurence Larzul dira : "S'il ne se délivre pas de cette puissance intérieure, c'est un sentiment d'emprisonnement, d'aliénation qui peut générer une grave maladie. Il est impératif pour lui de laisser la part belle à son âme et à ses émotions..."

Alors que j'ai maintenu un semblant de communication et de respect avec cet ancien propriétaire, aujourd'hui, son vrai visage m'est apparu. Il est ce personnage haut en couleur qui vient réclamer sa dette passée. Le Noeud Sud transite actuellement à 2° près sur mon Noeud Nord natal, dans ma maison du foyer, conjoint à mon Mars rétrograde natal, et au carré de Jupiter en pleine rétrogradation. Tous les éléments sont là, Mercure qui rétrograde en dissonance à mon Uranus natal, ainsi que le transit de Mars et Saturne en dissonance également à mon Uranus natal, l'homme d'un passé karmique vient se faire payer son du, il joue le justicier des temps modernes et sincèrement, dommage que je n'ai aucune infos sur sa date de naissance, cela aurait pu nous donner de plus amples renseignements. Le soleil transite dans le signe du Bélier (assez énergique), conjoint à ma maison VII, les autres, les contrats ou les associations. Le maître du Bélier c'est Mars rétrograde qui se trouve dans ma maison IV, violence, agressivité dans le foyer. Du coup, ce Soleil en transit, est en dissonance avec ma Vénus natale, cet aspect de l'homme, contrarie mes émotions et chamboule quand même mes sentiments (assez pour m'être levée se matin en saignant du nez = perte de vitalité, déception...).

Mais, ce Soleil est aussi conjoint à mon Chiron natal, ce qui sous-entend que cette aspect vient réveiller en moi cette blessure avec l'homme ou le père et en lien avec la reconnaissance. En effet, pour ne pas avoir voulu de problème avec mon propriétaire car nous avions un bon rapport, j'ai dit au service départemental de ne pas intervenir pour l'obliger à faire des travaux, parce qu'il m'avait promis qu'il les ferait. En quelque sorte, en voulant garder la paix dans mon relationnel (ascendant Balance), je l'ai protégé de toute obligation financière de propriétaire à mon encontre, parce que je savais que si le service départemental mettez son nez dans la maison, s'en était fini de ma bonne entente avec lui. Voilà, l'ascendant Balance dans toute sa splendeur, essayer de vouloir équilibrer les choses, lorsqu'il n'y a rien à équilibrer et que l'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Avoir chaud chez soi et être en froid avec le proprio ou se cailler et être en bon terme... quel dilemme, le choix sur la Balance pour un ascendant Balance se fera souvent sur cette recherche de paix en se tenant loin des conflits. 

Je lui ai dit au proprio que je l'avais sauvé de cette injonction à tarder depuis 3 ans à mettre l'isolation en conformité, mais, pareil à tous ces hommes karmiques qui jonchent ma vie, ils préféreront m'achever et m'écraser plutôt que de reconnaître quoi que ce soit. Là est leur pouvoir, là est mon pire cauchemar !! Ma nature guerrière n'accepte pas d'être écraser par l'homme parce que dans un autre temps, cette énergie de combat allait jusqu'à l'anéantissement de l'un ou l'autre, alors qu'aujourd'hui, il faut composer avec l'autre, en tout cas, du mieux que possible. On a une conscience plus développée des droits humains et de son prochain, on respecte autrui autant que soi-même. 

Hier, Pluton et Lune Noire transitaient à la cuspide de ma maison IV (foyer), réactivant la conjonction Pluton / Lune Noire natal à 8° près ; la destruction avait un goût de déjà vu... une réminiscence de violence, dont je ne me suis pas laissée ni embarquer, ni engloutie, parce que mes vieux démons ont déjà été lâchés depuis longtemps. La haine et la colère qui sommeillaient chez moi jadis a déjà eut son lot d'exutoire, et qu'à moins de quelques résidus, ce qui était refoulé à ce niveau-là, a pu émerger m'ouvrant enfin à une certaine liberté.

C'est en cela que travailler sur soi, permet d'ouvrir des portes secrètes inexploités, parce que tel un phénix, on renaît toujours de ces cendres pour une puissance intérieure encore plus riche et plus stable.

Vous allez vous demander pourquoi cette histoire a généré tous ces sentiments en moi ? Parce qu'avec un Jupiter rétrograde natal dans ma maison des finances et au vu de ma situation actuelle, l'argent est important pour moi, même si j'apprends tous les jours à m'en détacher, il trouve son reflet dans la maison en face en maison VIII en Taureau, qui possède, amasse, et qui ne veut rien lâcher. La vie m'apprend donc à accepter ce que je vis et quelles que soient les situations, afin que l'argent redevienne une énergie fluide qui va et qui vient, sans attache, ni retenue, sans excès, mais avec la conscience bien réelle que la vie m'offre que ce dont j'ai besoin, rien de plus... En arrivant à ça, on peut lâcher la peur de se retrouver sans rien, la peur de manquer, la peur pour sa sécurité puisque la vie pourvoit définitivement à nos besoins !

Merci pour votre lecture, votre confiance et votre intérêt pour mes travaux ;-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J 'ai beaucoup apprécié . Mars se vit . Je viens de finir le livre d'Eric Berrut aux sources de la vie psychique ,
Répondre
P
Merci pour votre retour Maxime. Je ne connais pas le livre d'Eric Berrut, merci pour l'information. Très bonne journée ;-)
L
Merci pour ce partage d'experience concrete avec Mars et l'énergie et Mars est maitre de ta maison 2 et ne fait pas qu'un quinconce avec le Soleil ??? ...
Répondre
P
Merci à toi Lune Soleil, non, Mars a bien évidemment d'autres aspects et à pars un trigone à mon ascendant, le reste c'est pas jojo, jojo, lol :D merci et très bonne journée ;-)
H
Vaut mieux réglé tout dans cette vie pour être tranquille dans la prochaine ,courage
Répondre
P
Merci Lune Soleil ;-)
L
Voila attitude positive et tout fini par s'arranger
P
Merci beaucoup Hirondelle, vous avez entièrement raison... Très bonne journée ;-)