Les énergies de la Nouvelle Lune du 15 mai 2018.

Publié le par Péris Angélique

Maîtrise de soi, patience et endurance...

Les énergies de la nouvelle Lune du 15 mai 2018.

Bonjour à vous tous et à vous toutes,

Depuis le temps que vous suivez ces capsules astrologiques, vous savez maintenant ce qu’est une Nouvelle Lune, ce qui veut dire, que vous savez que c’est à la Nouvelle Lune que l’on pose nos nouvelles intentions, que l’on s’engage dans une nouvelle direction, que l’on tourne une page ou que l’on lance un nouveau projet ; et dans le domaine de notre vie ou le couple Soleil / Lune transite dans notre thème natal.

Je rappelle que La Lune représente donc notre inconscient, notre part féminine, notre intuition, nos émotions, nos états d’âme, mais aussi notre passé antérieur ; elle est associée à la mère.

Alors que le Soleil représente notre principe vital, principe de vie, notre rayonnement, notre désir de créer, notre volonté, mais aussi notre personnalité, notre part masculine, ainsi que notre présent ; il est associé au père.

Soleil et Lune, sont la représentation symbolique de nos parents intérieurs et donc de ceux qui incarnent l’autorité, la discipline, le raisonnement. On peut donc dire qu’ils sont à eux deux nos comportements intérieurs empreints de conduite, de logique mais aussi de conditionnement.

Cette Lune d’un point de vue astrologique se trouve donc conjointe au Soleil. Ainsi, lorsque ces deux luminaires, sont conjoints l’un à l’autre, c’est comme si on assistait à une union du principe masculin et du principe féminin, une union de notre être intérieur à notre expression extérieure. Ainsi, lorsque la Lune transit sur le Soleil, elle donne une impulsion au Soleil, qui est une impulsion dans l’agir, lui donner le besoin et l’envie de bouger.

Ainsi, pour cette Nouvelle Lune du 15 mai, le couple Soleil / Lune transite dans le 3ème décan du signe des Taureau, qui est un décan qui relève de l’âme et donc de notre part spirituelle. Ce 3ème Décan des Taureau est gouverné par Saturne, et nous invite pour cette nouvelle lune, à la Maîtrise de soi et à faire preuve de Patience devant toute épreuve ou adversité. C’est le décan de l’endurance.

De ce fait, ce couple Soleil / Lune va se colorer de ce décan Saturnisé et se mettre en harmonie avec Pluton qui est en phase rétrograde et avec Mars en transit. Il y a ici une certaine profondeur qui permet de puiser dans ses réserves profondes ou inconsciente pour dégager ce qui se présente et libérer une énergie constructive que l’on va devoir apprendre à mieux maîtriser et à structurer différemment, dans les domaines où Soleil / Lune transite dans votre thème.

Mais qu’avons-nous besoin d’aller déterrer dans ce signe du Taureau ?

Le Taureau est déterminé à aller jusqu’au bout de ce qu’il s’est fixé de par sa seule volonté, ce qui le conduit à un sentiment de possession. En effet, tout ce sur quoi il pose son dévolu, prend une valeur à ses yeux, de sorte, qu’il a besoin de posséder comme pour faire taire une angoisse languissante ou une insécurité profonde. C’est son instinct de propriétaire qui est à l’action et qui lui fait se sentir bien parce qu’il a tendance à s’identifier à ce qu’il possède.

Mais qui dit posséder dit aussi, parfois, peur de perdre avec le refus du changement qui constituent son système de défense.

Il symbolise de ce fait, la phase « oral » chez l’enfant entre 0 et 12 mois, ce qui correspond au sein maternel et à la façon dont notre maman nous a nourri mais aussi et surtout du plaisir que l’enfant a pu ressentir lors de la succion. Ce signe nous parle donc de la bouche et de tout ce qui y rentre, comme la nourriture, la boisson, les cigarettes et tout ce que l’on peut porter à notre bouche.

Ainsi, la façon dont s’est passé notre relation avec ces plaisirs, que cela soit par le sein, le biberon, le vrai lait maternel ou le lait en poudre, nourri avec amour, plaisir, accompagnement, enveloppement, attention, ou avec dédain, rejet, précipitation ou incompréhension, si on était goulu ou peu investi ; va déterminer notre relation aux plaisirs, à la façon de l’appréhender, ou de le rejeter, mais nous renseigne aussi sur l’investissement de la maman et son trop plein d’amour ou pas, par rapport à notre façon de nous alimenter. Manger trop vite, pas assez, à exploser ou à picorer, se suralimenter ou se priver, vient répondre à un surinvestissement, ou à un manque ou un vide de la maman…

Pour en revenir au signe du Taureau, il est en analogie avec la maison II qui parle de notre potentiel personnel, comme nos acquis, nos ressources, nos richesses intérieures, l’argent que l’on gagne soi-même, nos biens matériels, nos dons, notre patrimoine, notre corps physique et notre rapport à lui et puis, comme on l’a vu plus haut, notre manière de nous nourrir.

Du coup, tout est lié et tout fait sens, regardez comment vous vous comportez face à votre corps, comment vous mangez, quel rapport vous entretenez avec l’argent, êtes-vous conscient de vos valeurs et de vos capacités, etc… puis regardez dans quel domaine de votre vie, le couple Soleil / Lune transite dans votre thème.

De ce fait, en transitant en aspect à Pluton et à Mars, le couple Soleil / Lune, nous demande de nous affranchir d’un certain comportement « oral », financier, corporel, intérieur… etc, qui ne répond plus à la personne que l’on est aujourd’hui et que jalousement on garde encore en soi, plus parce que cela fait partie de nos habitudes, de nos frustrations infantiles, ou de nos conditionnements hérités de notre éducation, que d’une réelle envie de le garder.

D’autant plus, qu’Uranus fait aussi son entré dans le signe du Taureau, projetant sur tout ce signe ces nouvelles vibrations, intentions et directives qu’il compte bien mener d’une main de maître, pendant ces 7 années où il transitera dans ce signe.

Et je peux vous dire que la nouvelle lune du 15 mai dans le signe du Taureau, va venir zoomer en quelque sorte, ce qui doit être déstructuré ou déraciné comme comportement obsolète.

C’est bien pour ça que ce décan parle de maîtrise de soi et de patience parce que vous savez maintenant pour l’avoir dit dans la vidéo de la pleine lune du 30 avril, que le Taureau est un signe fixe, un signe têtu, qui a du mal à accepter les changements. En effet, les changements lui font peur, il a l’impression qu’en perdant ce qu’il possède déjà, il va être perdu, et qu’à son paroxysme émotionnel, il va mourir, car il a besoin de cadre et de structure qui le sécurise. Forcément, ce qu’il ressent de ces pertes, le renvoi illico presto, émotionnellement à ce qu’il a ressenti dans sa première année de sa vie auprès de sa mère, ce qui lui fait adopter inconsciemment un comportement de défense quel qu’il soit.

Du coup, ce qu’il a ressenti ou vécu, est inscrit dans ses mémoires inconscientes qui seront sollicités à chaque fois qu’adulte, il vivra une situation similaire.

Prenons un exemple ; si votre maman se trouvait trop jeune pour avoir un enfant, mais que manque de peau, elle était déjà enceinte, qu’elle trouvait que ce n’était pas le moment, ou tout autre raison, et que du coup, en elle se tiraillait ce sentiment de rejet et en même temps de culpabilité, jusqu’à ne pas vous donner le sein pour toute sorte de raison qui n’incombe qu’à elle, et que de se rapprochement mère/enfant, n’existait que le moment de vous nourrir et qu’après avoir été repu, on vous arrachait au confort doux et maternant des bras de votre maman, pour vous recoucher dans votre berceau ; a pu faire naître en vous des sentiments de peurs, de rejet, de frustrations, d’angoisses ou d’insécurité, qui font qu’à un moment donné, vous aviez, vous possédiez mais qu’à un autre moment on vous a arraché, on vous dépossédait.

En grandissant, ces réactions inconscientes ont fait parti de vous intégralement de telle sorte que devant, par exemple, un problème X ou Y, votre réaction première pour ne pas avoir l’impression de « mourir » ou de vous sentir déposséder, sera un achat compulsif, une envie de manger du sucre, un sentiment de rejet de ses valeurs propres, une envie de se remplir à ne plus pouvoir vous maîtriser, etc… Bien évidemment, ce n’est pas ledit problème qui est la cause de votre souffrance, même si en apparence c’est tout comme, mais bien ce qu’il est venu toucher comme souffrance intérieure. Il est venu réveiller la mémoire de ce rapport mère/enfant dans la première année de votre vie. Il est venu réveiller cette blessure infantile non cicatrisée, cette sécurité intérieure, qui vous a été enlevée.

Ainsi, cette nouvelle lune qui parle de maîtrise de soi, de patience mais aussi d’endurance, et qui est en dissonance à Jupiter, nous invite vraiment à faire le point sur nos propres profondeurs pour essayer d’équilibrer le lâcher / retenir, cad, le lâcher en Scorpion et le retenir en Taureau. Trouver un juste milieu pour ne lâcher que ce qui bloque notre évolution.

Et pour cela, être maître de soi, de ses intentions et des tensions intérieures, c’est respecter notre propre avancé et évolution avec amour de soi et compassion, sans jugement mais avec la notion que ce qui est, est, tout simplement ! L’endurance nous accompagne pendant tout ce processus, car, après s’être retourné à l’intérieur de soi, pour y déceler les parts d’ombres qui nous font défaut, elle nous aide à maintenir l’effort dans le temps pour continuer à avancer…

Comprenez bien que nos possessions en Taureau ne sont qu’un moyen, une aide et qu’elles ne sont pas une fin en soi ou un but. Si vous comprenez cela, alors, la peur de perdre ce à quoi on s’accroche fini par s’estomper, que cela soi de l’argent, un travail, une relation, un contrat, un amour, des ressources, des habitudes, etc… tout cela, prend fin parce que vous aurez compris que la sécurité est avant tout intérieure. Plus vous vous sentirez en sécurité avec vous-même et en confiance, plus vous aurez acceptez et intégré la totalité de votre être, et plus, vous serez aligné avec votre intégrité, c’est à ce moment-là, que vous pourrait gouter enfin à la paix intérieure.

Donc, quel que soit le problème récurent dans notre vie et en relation avec tout ce que représente le signe du Taureau, soyons certain que ce que nous aurons à lâcher avec le transit d’Uranus dans ce signe n’est que la partie visible de l’iceberg.

J’ai pour habitude de dire, à ceux qui veulent bien « entendre », qu’il est préférable, voire souhaitable de prendre de son temps, chaque jour, pour se retourner à l’intérieur de soi afin d’aller rencontrer ses propres profondeurs, avant, que la vie le fasse pour vous !

Conscientiser les choses et changer sa vision vaut mieux qu’un tsunami émotionnel imposé par la vie elle-même. Après, je peux comprendre que cela ne soit pas évident de s’introspecter et de changer son comportement, certains sont tellement ancrés, innés et inconscients que l’on perd vite patience et qu’on préfère s’en remettre au destin plutôt que d’affronter ses propres ombres. Cela ne se discute pas et ne se juge pas, à chacun son évolution et ses prises de conscience. Et cette vidéo est juste une sorte de prévention pour vous aider à mieux passer ses énergies, voilà tout…

D’autre part, le couple Soleil / Lune est en harmonie à Vénus en Gémeaux, pour nous aider à intellectualiser cet échange intérieur, en y mettant plus les mots et la forme qu’en se laissant aller au sentimentalisme, Vénus maîtrise le signe des Taureau mais en Gémeaux, les plaisirs et tout ce qui touche ce signe parle plus à notre mental qu’à notre cœur.

D’ailleurs, Mercure maître des Gémeaux, transite lui aussi, dans le signe des Taureau et conjoint à Uranus qui vient de faire son entré dans ce signe, il y a de forte chance pour qu’à un moment donné la lumière se fasse jour dans notre conscience et qu’on se dise « punaise, mais oui, c’est ça…, c’est tout à fait ça !!! » et que de cette prise de conscience, la part de nous intègre et spirituelle, agisse envers nous comme une autorité bienveillante en nous faisant lâcher ce à quoi on a passé toute notre vie à s’accrocher. La transformation pourra alors commencer…

Pour continuer, le couple soleil / lune envoie une interrogation de tension ou de conflit (sesqui-carré) à Saturne. Rappelons-le, Saturne représente l’autorité parentale, il est en quelque sorte notre Surmoi, celui qui contribue à notre éducation, à notre sécurité, il est la loi, celui qui représente les interdits généalogiques et karmique. Effectivement, comment se recréer indépendamment de « papa et maman » (soleil / lune), afin d’intégrer nos vraies valeurs lunaires et solaires, si l’on ne remet pas en cause certaines valeurs, concepts, idées, ou autres transmises par l’éducation (Saturne) ?

C’est à cette question que nous devrons répondre en commençant par nous séparer de ces valeurs transmises par notre arbre qui sont en rapport avec tout ce qui touche le signe des Taureau d’une part et tout ce que représente le signe du Capricorne, d’autre part (ambition, reconnaissance, structure, réussite, etc…), et qui ne répond plus à l’appel de notre âme…

Et quoi de mieux que de pouvoir compter sur les énergies transformatrice et régénératrice de Pluton qui va nous aider pendant cette phase de transmutation en se liant avec l’action et le courage (mars), l’expansion de nos profondeurs (Jupiter) pour arriver à nos fins ou à notre idéal (Neptune).

Je reviens sur le mot maîtrise de soi, pour cette nouvelle lune car avec une dissonance de Mars à Uranus et Mercure, il y a de quoi être tendu, nerveux, colérique, frustré, et envoyé tout péter, la grogne sociale monte encore d’un cran et 50 après, « mai 1968 », on pourrait peut-être bien assister à un « mai 2018 ». D’autant plus qu’au lendemain de la nouvelle lune, Mars fera son entré dans le signe révolté, libre et indépendant, qu’est le signe du Verseau.

Les réformes sur les modifications du marché du travail, des retraites, de l’assurance chômage, l’éducation, etc… et qui sont menées par une main de fer par celui qui se positionne comme notre Patriarche / Saturne, qui remet en question certaines structures bien ancrées en Capricorne, dont personne n’avait encore jamais touché, peut-être parce qu’elles font parti de ce que le peuple possède en Taureau, se voit petit à petit disséminé par l’ouragan Uranus et ce n’est pas fini…

En effet, Mars rentre dans le signe des Verseau le 16 mai 2018, pour rétrograder le 27 juin à 9°13 et redevenir direct en Capricorne à 28°37 jusqu’au 16 novembre 2018 où il entrera dans le signe des Poissons. Il restera donc 6 mois dans ce signe de révolte, où le climat social est franchement perturbé : agressivité, violence, colère, liberté d’expression, manifestation, grève, frappe étrangère, … pendant ces quelques mois, nous pourrions tous être « verseau », signe de solidarité collective, bradant haut et fort notre insatisfaction. Mars dans ce signe risque de nous le prouver en voulant couper tout ce qui enferme notre inconscient collectif dans des cases ou des principes établis qui ne servent pas nos intérêts collectifs et encore moins personnels. En dissonance à Neptune, c’est notre liberté spirituelle et nos idéaux qui pourraient être touché, il faudra donc s’appuyer sur le quintile Mars / Jupiter, pour espérer faire de toute cette énergie qui nous traverse, une action inspirée et créatrice pour voir émerger quelque chose de nouveau et de révolutionnaire en Verseau… mais ça, c’est encore autre chose !

Ainsi, Mars devrait être en dissonance à Uranus au moins jusqu’au 8 octobre 2018, assez de temps pour que les tensions s’étalent et prenne de l’ampleur, espérons, toutefois que Saturne, celui qui a du poids par sa rigidité et sa froideur, calmera ce mars en ébullition…

En conclusion, pour cette nouvelle lune du 15 mai 2018, beaucoup de possibilité de transformations nous sont offertes, beaucoup de mouvement, de changement, c’est ce qui nous permettra de réajuster nos intentions, de s’engager dans une nouvelle direction, de tourner une page ou de lancer un nouveau projet, dans les domaines ou le couple Soleil / Lune transite dans notre thème.

 

Les tensions sont palpables, les mécontentements grondent, les insatisfactions sont de plus en plus nombreuses, cela risque d’être éprouvant pour certains et de biens bouger pour d’autres, la violence est partout jusque dans nos moindres réactions avec nous-même, se faire violence pour rester avec quelqu’un pour qui nous n’avons plus de sentiment, rester dans un emploi qui ne nous satisfait plus ou répondre à l’appel de notre arbre lorsqu’on essaye de s’en dégager, vivre au-dessus de ses moyens, ou se laisser mourir de tant d’abus de toute sorte… la notion de respect commence avant tout par soi-même.

Il est donc peut être temps de revoir nos copies intérieures et de nous reconnecter à notre sage intérieur pour se délester du trop-plein et pour continuer à avancer d’un pas plus léger…

Merci pour votre intérêt pour mes capsules astrologiques et à bientôt…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Bonjour,<br /> <br /> merci pour cette nouvelle analyse!<br /> à partir de quand l'influence de la nouvelle lune se fait-elle sentir, et jusqu'à quand? <br /> En effet, il y à, si je comprends bien, des choses sur lesquelles travailler à chaque nouvelle lune... mais pour certaines choses, j'ai l'impression que c'est une travail de longue haleine! :-)<br /> Est-ce que les nouvelles lunes (ou pleines lunes) sont le moment de se poser des questions, de réflechir et de prendre des décisions, quitte à ce que les actions s'inscrivent après dans la durée?<br /> <br /> Merci encore Angélique!<br /> Amicalement<br /> Hélène
Répondre
P
Bonjour Hélène, merci pour votre intérêt pour mon travail et pour votre confiance. L'influence de la nouvelle lune se fait déjà ressentir, on peut parler de 2/3 jours avant et de 2/3 jours après. Oui, vous avez bien compris, à chaque nouvelle lune et pleine lune, il y a des choses à travailler par rapport au domaine de vie où elles transitent. Oui, ce n'est pas faux, certaines choses prennent toute une vie à travailler, parfois moins, pour les plus chanceux, ceux qui arrivent à s'individualiser et à se recréer indifféremment de "papa et maman", ceux qui arrivent à conscientiser les mémoires et les transmissions de leur arbre généalogique et qui changent leur vision des choses. Mais, c'est faisable, à celui qui ne veut plus vivre la vie imposée par leur clan et qui veut se libérer des intentions et conditionnements transmis déjà pour la plupart dans leur berceau. Se poser des questions, c'est continuellement et journalièrement, mais pour celui qui est prit dans une vie trop active, il peut effectivement se servir des nouvelles lunes et des pleines lunes pour se remettre en questions. Il y a aussi les planètes rétrogrades qui l'inciteront à se retourner à l'intérieur de lui et puis, les aléas de la vie avec son lot de soucis qui le forceront, si lui même ne se prend pas en main. Effectivement, se poser des questions, changer, modifier, se séparer de choses, transformer, permettront de poser de nouvelles actions plus en adéquations avec ce que l'on doit incarner ici-bas. Très bon weekend Hélène et merci pour votre retour, bien à vous ! ;-)