Les énergies de la Pleine Lune du 28 juin 2018

Publié le par Péris Angélique

Les énergies de la Pleine Lune du 28 juin 2018

Bonjour à vous tous et à vous toutes.

Comment allez-vous depuis la nouvelle lune du 13 juin ? Comment vous sentez-vous ? 

Il est vrai que depuis 2/3 jours que le Soleil a refait son apparition, le cœur des Français se met en mode « tong ». Le sourire revient sur nos visages, les yeux laissent partir ce sombre voile qui obscurcissait notre vision, la joie commence à se faire sentir à nouveau et surtout, nos cœurs s’emplissent enfin, de chaleur et d’amour.

Nos énergies se transforment, délaissant la morosité à une certaine légèreté et insouciance, qui nous fait enfin, nous projeter dans un état d’esprit de vacances qui sent bon la mer, le sable chaud, les huiles bronzantes et les churros…

Cette luminosité ravive nos cœurs endormis ou blessés, nos corps se dénudent, la peau peut enfin respirer et nos cellules dansent sur un air de fête, se délectant d’une nourriture si douce.

Bienvenue dans le solstice d’été en ce 21 juin. Placé sous la fête de la musique, ce rassemblement occasionne la célébration de l’été où tous ensemble, nous dansons, chantons et écoutons la musique qui dans des temps anciens, célébrait la lumière et la nature.

Ce solstice d’été correspond à la plus haute position du soleil dans le ciel et au jour le plus long.  De ce fait, en amorçant son entrée dans le signe des Cancer, le Soleil nous permet d’entrevoir une toute nouvelle énergie.

En effet, il amorce un nouveau cycle qui va exprimer la plus haute intensité de ce qui a commencé à l’équinoxe du printemps, et qui nous laisse entrevoir la possibilité d’un « tout est possible ».

Ainsi, pour cette pleine Lune du 21 juin 2018, la luminosité de cette pleine lune va venir éclairer nos intentions et nos émotions. C’est donc, la mise en lumière de ce que l’on a mis en place au moment de la Nouvelle Lune, qui correspond à une période de récolte.

Mais comme, toute la lumière est faite sur cette Pleine Lune, il faut aussi s’attendre à ce que soit révélé certaines émotions, tensions ou problématiques, qui à la lueur de notre conscience, deviennent nos propres enseignements.

Cela s’explique par le simple fait que, comme la Lune est en opposition au Soleil, cela crée des tensions dans les signes et les domaines qu’’ils transitent dans chaque thème.

De ce fait, le Soleil transite le signe des Cancers et met en valeurs les qualités de ce signe comme l’imagination, l’intuition, la sensibilité, la sécurité, la mère, le côté maternel et féminin, le foyer et la famille… Quant à la Lune qui transite le signe des Capricornes, elle exacerbe toutes les émotions reliées à ce signe comme les ambitions, l’endurance, le sérieux, l’autorité, le père, les entreprises à long terme, les réalisations durables, les responsabilités à assumer…

Cette Pleine Lune met donc en tension, le côté ambitieux et le côté familial, comme si on se sentait tiraillé entre les deux. Entre le manque, le besoin affectif et la prise d’autonomie, un équilibre est donc à trouver.

En effet, avec une Lune en Capricorne conjoint à Saturne, il y a comme un sentiment de frustration, comme si ce que nous ressentions par rapport aux structures dans lesquelles nous évoluions, ne nous convenait pas ou plus. Comme si une part de nous plus mature, plus responsable avait pris les commandes de nos vies, la rendant plus droite, plus figée, plus structurée, plus rigide, plus organisée, plus travailleuse, plus ambitieuse… et en même temps, si renfermé dans l’expression des sentiments ou des émotions, comme un automate qui exercerait son travail, machinalement, sans se poser de question sur ces propres désirs et ces propres besoins, mais qui continuerait à évoluer de la sorte parce qu’il y a des charges à honorer à la fin du mois !

Ne rien laisser transparaître et agir envers sa position sociale sont les énergies qui se dégagent.

Il est vrai que l’hiver avec son lot d’événements, de réformes et d’intempéries a été long, nous enfermant dans des routines pour certains et dans un chaos pour d’autres, énergies qui pour tout le monde avaient tendance à nous plomber. Beaucoup d’impasse, de remises en question, et de remises en cause des diverses structures qui bordent notre route. C’est à ce sentiment que nous avons encore à faire, mais en bon aspect à Uranus, notre sentiment lunaire se voit dynamisé, on a envie de sortir des sentiers battus, de rencontrer d’autres personnes, de se faire de nouveaux amis, on a envie de renouveau et d’organisation nouvelle. Il y a un besoin de liberté et de rompre avec les choses trop contraignantes. On a envie de profiter des plaisirs que la vie nous octroie. Certains aimeraient envoyer tout « péter » …

Mais, comment exprimer notre Soleil intérieur, écouter nos parts de nous rebelle, lorsqu’on a peur de tout lâcher ? Le Soleil en Cancer a besoin de se sentir en sécurité, et de la même façon qu’il ne souhaite pas se sentir abandonner ou rejeter, il va avoir du mal à prendre des décisions qui vont le faire culpabiliser dans ce sens-là. L’énergie ici, nous pousse à la rêverie, à l’enfantillage, à l’insouciance, au cocoon maternel, même si une part de nous avec l’opposition à Saturne, nous pousse à revoir les bases sur lesquelles on vit, à restructurer certains domaines de nos vies, pour aller vers plus de réalisme dans notre vie et nos ambitions. C’est tout le lot de cette pleine lune, choisir entre une énergie ou une autre, lorsqu’on peut s’adapter et équilibrer les deux.

Car ce solstice d’été qui nous fait basculer dans un nouveau cycle, une nouvelle énergie, vient réveiller en nous l’expression de nos enfants intérieurs, le souvenir d’un temps ou tout était facile, d’un temps ou la joie, les rigolades, l’amusement, et même l’appartenance était naturelle. Et avec le retour du soleil dans nos vies, c’est de cette énergie dont on a besoin, une énergie qui nous permet d’avancer et d’améliorer nos vies, afin d’entrevoir des horizons nouveaux, de s’exprimer sans retenue, de se libérer de tout ce qui entrave la bonne marche de notre évolution et de tout ce qui nous empêche d’être nous-même. (Soleil sextile Uranus)

Cette énergie pourrait bien répondre à l’appel du couple présidentiel qui souhaiterait faire construire une piscine hors sol à Brégançon. Un été en bord de mer, sans même pouvoir mettre ses orteils dans une eau chaude et à l’abri des regards, dans un somptueux « palace », a de quoi faire réagir leur enfant intérieur qui a bien besoin de décompresser, de retrouver des moments d’insouciance, de complicité entouré de leur famille et des gens qu’ils aiment. N’est-ce pas l’expression de ce Soleil en Cancer qui doit certainement en faire remuer plus d’un ?

Parce qu’il ne faut pas se leurrer, un Français content, heureux, bien dans sa tête, dans son corps et dans ses souliers professionnels, c’est un Français qui sera mieux intégrer socialement, qui sera plus enclin à l’enthousiasme, qui pourra exprimer la totalité de son être, sa radiance au monde qui l’entoure. Mais pour cela, il ne faudra pas hésiter à descendre dans ses propres profondeurs pour en ressortir la substantifique moelle, qui lui permettra de retrouver optimisme et ambitions.

Or actuellement, on est loin d’être dans une osmose énergétique et sociale de tout repos.
Et ce n’est pas la rétrogradation de Mars dans le signe du Verseau depuis le 27 juin jusqu’au 27 août 2018, qui dira le contraire, encore plus au quinconce du Soleil, car, il va nous falloir modifier et transformer autant notre énergie, notre combativité, notre impulsivité, ou agressivité que notre volonté, notre vitalité et l’expression de notre être. Car, on ne peut pas continuer à avancer en transportant ces énergies d’auto destruction, car elles ne sont bonnes ni pour soi, ni pour autrui.

Rappelons-le, Mars en Verseau exprime la liberté d’expression, la colère, le mécontentement, la révolte, les manifestations… et en rétrogradant nous allons devoir nous poser tout un tas de question, sur notre façon d’agir, sur notre façon d’extérioriser notre personnalité dans les domaines, où Mars transite dans chaque thème. Le but est de bien comprendre nos fonctionnements, nos erreurs passées et de rectifier en conscience notre façon d’être et d’agir. Encore plus avec la conjonction Nœud Sud/Mars Verseau qui réveille de vieux schéma de violence, d’abus, d’agressivité, avec pour certains des retrouvailles ou des relations karmiques, dans les domaines ou Mars / Nœud Sud, transite dans chaque thème.

Pourquoi autant de hargne ? Et bien il parait évident que lorsque l’on vient toucher à certaines structures bien ancrées, comme les APL, le chômage, la pension de réversion, les retraites, les hôpitaux, la SNCF, et j’en oubli certainement, il y a de quoi se rebeller. Le Français est mécontent et l’insatisfaction générale est palpable. 
Il faut dire que le carré Mars / Uranus qui sera actif jusqu’au 8 octobre 2018, a de quoi nous faire lever les cheveux sur la tête et que les tensions et les conflits sous-jacents risque de prendre de + en + d’ampleur. 

Et oui, Uranus en Taureau balaie d’un coup de revers nos possessions, ce à quoi l’on tient, ce à quoi l’on s’attache, ce qui nous sécurise et nous met à l’abri du besoin, comme tout ce qui touche les aides financières, par exemple, parce que si on nous dépossède de ce que l’on a, si on perd cette sécurité extérieure, on perd en même temps cette sécurité intérieure, il n’y a plus de repère, plus rien à quoi se raccrocher.

Et nous pourrions bien être tiraillé entre nos désirs de renouveau, de liberté et d’action qui nous aide à lâcher l’ancien et nos sentiments d’amour, de chaleur et de possessivité qu’exprime la part de nous la plus expansive (Vénus opp Mars).

Alors, on se rebelle avec Mars, contre une justice (Jupiter) qui déterre, transforme et modifie notre héritage psychologique, nos capitaux, et nos investissements, mais aussi nos idéaux…, pendant que les yeux rivés sur nos postes de télévision à exprimer, encore une fois notre enfant intérieur devant tant de rivalité sportive, d’enthousiasme, de joie ou de déception, les réformes tombent comme une lettre à la poste, « ni vu ni connu, je t’embrouille et démerde toi avec ça maintenant que la loi est passée ! ».

Et là, en l’occurrence, on pense à celle qui est passé en pleine coupe du monde 2018, qui a fait tant parler d’elle par les opposants, mais qui finalement rentre en vigueur au 1er juillet 2018, je parle bien sûr de la limitation de vitesse à 80 km heure sur les routes secondaires. Donc là, si un camion vous fait chier à rouler devant vous, plus moyen de le doubler, sans se mettre en non-conformité avec la loi, il faudra se le coltiner jusqu’à Tartempion. Il faudra alors revoir nos temps de trajets et arriver à comprendre les intentions qui se cachent derrière cette soi-disant idée que de rouler 10 km heure en dessous épargnera plus de vie…

Notre mental, ou du moins notre compréhension et même notre intelligence vive, nous pousse à la réflexion profonde, à l’analyse, à notre capacité à nous remettre en question, à réfléchir sur nos institutions gouvernementales et politiques (Mercure opp Pluton), qui avec un Mercure en Cancer, nous permet d’avoir une réflexion et une communication plus cérébrale qu’émotionnelle tout en n’hésitant pas à aller au-delà de ce qui nous ait montré. Cela permet au moins d’être vigilant et de ne pas se laisser prendre des vessies pour des lanternes… Mais une chose est sûre, notre raisonnement pousse à la polémique et aux conflits parce que Mercure en Cancer est protecteur et n’aime pas que l’on touche à son cocoon. (Mercure carré Uranus)

En tout cas, avec Jupiter en Scorpion, il y a une forte volonté d’expansion qui doit en passer par la transformation, c'est-à-dire s’expanser oui !, mais en transformant ce qui n’a plus lieu d’être, ce qui sert plus nos intérêts. 

Et avec un T carré Vénus / Mars / Jupiter, la priorité est donnée à cette transformation qui oscille entre désirs et sentiments et qui nous plonge dans des excès, des tensions ou des frustrations dont nous allons bien devoir sortir, si nous voulons avancer. Peut-être qu’en signe fixe (Lion Verseau et Scorpion), il va nous falloir lâcher prise, être moins rigide et possessif, entre notre côté révolutionnaire et la mise en avant de notre expression personnelle, il faudra peut-être compter sur un lessivage de tout cela, pour redémarrer sur quelque chose de totalement différent. 

Et pourquoi, pas nous appuyer sur un bon aspect Jupiter / Neptune qui nous permettra de voir les choses sous un aspect beaucoup plus positif, tout en utilisant notre intuition et notre réceptivité ?

Un sextile de Neptune à Pluton nous aidera à associer le principe de rêve avec le principe de régénération, pour remettre nos idéaux au goût du jour, transformer ce qui doit être (Uranus semi-carré Neptune), tout en modifiant et transformant notre façon d’aimer avec la conception que l’on s’en fait (Venus quinconce Neptune) pour ensuite choisir les meilleures possibilités qui nous sont proposées. 

En conclusion, malgré tout ce que nous vivons, tout ce que nous voyons et tout ce que nous entendons, nous devons continuer à cheminer vers notre propre réalisation, qui passe, pour cette pleine lune du 28 juin 2018, par l’équilibre des deux opposés Cancer / Capricorne, entre le besoin de sécurité et l’autonomie.

Cette vidéo a été très laborieuse à écrire depuis l’entrée du Soleil en Cancer révélant le passage au Solstice d’été. À commencer par une coupure informatique et une impossibilité à communiquer par téléphone, ne recevant ni ne pouvant émettre ni appels téléphoniques ni texto. Une connexion extérieure, impossible, à l’image de ma connexion intérieure. 

L’astrologie ce n’est pas qu’un ensemble d’aspect associé les uns aux autres pour décrire un certain environnement. C’est avant tout une connexion avec sa part créative et intuitive qui permet de traduire un flot énergétique de ressentis et d’impressions pour ensuite les traduire en mot puis en phrase. Sans connexion pas d’expression de soi, et j’avoue avoir bataillé pour sentir une once d’inspiration en moi, qui ne venait pas, avoir souffert de ce manque d’intuition comme si j’étais réellement coupée de la source. Si la source n’abreuve plus les contenants que nous sommes, nous prenons alors conscience que sans elle, nous sommes livrées aux instincts les plus basiques, qui font de nous des êtres sans conscience, sans émotions et sans sentiments réels et justes, de parfait automate qui vivent, mangent et dorment par simple pulsion et réaction à un environnement extérieur.

Se sentir coupée ou déconnectée du flux de la Conscience Universelle (ou de la source) est un sentiment qui ressemblerait à l’acte de couper le cordon ombilical pour détacher l’enfant de la mère. Nous nous sentons perdu, abandonné, apeuré, comme si nous étions seul au monde. Mais ce sentiment de solitude n’est qu’une perception de notre personnalité qui ne voit pas ni ne conçoit notre vibration spirituelle qui est connectée au grand tout.

Reconnaître notre parent intérieur, celui qui rassure, qui protège et qui nourrit toutes les parts de nous qui se sentent en souffrance, nous permet de ne plus nous sentir en insécurité, apeuré par le monde extérieur. 

Ainsi, en apprenant à devenir autonome et en développant notre indépendance, on s’aperçoit qu’on n’a jamais été coupé de la source, mais que c’est notre façon d’aborder la vie qui nous fait croire le contraire.

Et c’est ce que ce passage au Solstice d’été avec cette Pleine Lune dans l’axe Cancer/capricorne, veut nous faire expérimenter, ne plus avoir peur qu’on nous enlève, qu’on nous retire, qu’on nous coupe, ou qu’on nous supprime ce à quoi on s’accroche si fortement, parce qu’en s’ouvrant au champ du tout est possible avec ce nouveau cycle et jusqu’à l’équinoxe d’automne, on prend conscience que la source coule à longueur de temps sur nos vases asséchés… et qu’il nous est donc possible de nous individualiser tout en étant connecté… 

Vient alors le moment ou l’expression de notre enfant intérieur peut succomber à la joie de nos réalisations extérieures et ce quoique la vie nous fait expérimenter !

Je vous souhaite à tous et à toutes, une très bonne Pleine lune

Et puis, si vous avez des questions sur ce que vous vivez, je vous invite à aller sur astrologie65 pour commander l’analyse de votre choix, ou à me contacter par mail, à ressourcea@gmail.com. Vous trouverez de toute façon, tous les liens en dessous de la vidéo.

Merci pour votre intérêt pour mes capsules astrologiques et à bientôt…
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article